SECURITÉ AU NORD-OUEST : calme et pondération du gouvernement
CAMEROUN :: POINT DE VUE

CAMEROUN :: SECURITÉ AU NORD-OUEST : calme et pondération du gouvernement :: CAMEROON

Le calme et la pondération. Ce sont-là les éléments caractéristiques de l’attitude des autorités gouvernantes camerounaises depuis les tragiques soubresauts récemment notés dans la situation sécuritaire de la région administrative du Nord-Ouest. C’est en vain que l’on se sera attendu à de tonitruantes déclarations promettant les flammes de l’enfer aux éventreurs de nos vaillants soldats. C’est vainement que l’on aura pronostiqué le branlebas de combat dans les zones rongées par la vermine du terrorisme prétendument séparatiste. 

C’est en pure perte qu’une certaine radio mondiale aura vanté la stratégie payante des terroristes, comme pour entériner les collusions antérieurement subodorées. Mais, ni la énième provocation de nos ennemis, ni la jactance médiatique, ne seront parvenus à faire basculer notre gouvernement dans le piège de la représaille aveugle qui lui est manifestement tendu.

Il faut dire que le tact de nos autorités, et la maestria de nos forces de défense et de sécurité déconcertent sérieusement les entrepreneurs du chaos qui ne jurent que par la gouvernance du bain de sang.

Car contrairement à ce qui se produit sous d’autres cieux en des circonstances similaires, l’incitation à l’escalade initiée par les groupes armés terroristes à travers l’usage d’armes lourdes contre des forces en mission de maintien de l’ordre, n’aura reçu pour réponse qu’un rappel des consignes, pour plus de vigilance sur l’environnement opérationnel et plus de proportionnalité et de discrimination dans l’application d’éventuels feux. 

Avant longtemps d’ailleurs, la nouvelle trouvaille des séditieux ne sera plus qu’une lointaine et triste souvenance, d’autres groupes de la même engeance, s’y étant déjà par le passé essayé, sans grand succès. 

Avec le perceptible épuisement de la panoplie de leur modes opératoires, il reste plutôt à craindre que les impénitents de la violence anarchiste ne recourent à leur tour aux bombes humaines. Dans tout les cas, la nature de leur collusion les rapproche à grand pas de l’idéologie du Hara-Kiri, c'est-à-dire du suicide.

En attendant, il n’est surtout pas question de faire un amalgame dangereux et contre-productif entre les paisibles populations et les prédateurs, il n’est surtout pas question de tirer vengeance de la mort des frères d’armes, quand bien même ils auraient été lâchement ôtés à l’existence, quand bien même leurs corps inertes auraient été affreusement mutilés.

Au reste, l’offre de paix du Président de la République Chef des Forces Armées à l’endroit de nos concitoyens égarés demeure d’actualité. Son objectif reste de parvenir à la cessation des violences tant dans l’Extrême-Nord que dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. 

Un état final qui ne requiert nullement le peuplement des cimetières, mais celui des centres de désarmement, de démobilisation et de réintégration des ex-combattants résipiscents ./-

Capitaine de Vaisseau
ATONFACK GUEMO
Chef de Division Communication - MINDEF

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo