COVID-19 : Le variant delta se répand au Cameroun
CAMEROUN :: SANTE

COVID-19 : Le variant delta se répand au Cameroun :: CAMEROON

L’hypothèse est confirmée par le Centre Pasteur qui a procédé au séquençage des échantillons collectés en juillet.

Progressivement, le variant delta se répand au Cameroun. Après Yaoundé et Douala en mai, il poursuit désormais sa course dans la région du Nord-Ouest. La confirmation est du Centre Pasteur du Cameroun. L’institution vient de procéder au séquençage des échantillons prélevés à Yaoundé et dans la région du Nord-Ouest en juillet 2021. Résultats : dans le Nord-Ouest, 13/15 échantillons séquencés sont des variants delta ; à Yaoundé, 25/28 échantillons sont des variants delta. 

« Ces résultats confirment que le variant delta est devenu le virus circulant majoritaire à Yaoundé, mais ils indiquent de plus que ce variant est aussi devenu la principale cause de COVID-19 dans la région du Nord-Ouest », conclut le Pr Elisabeth Carniel, directrice générale du Centre Pasteur du Cameroun, dans une lettre adressée au ministre de la Santé publique le 23 septembre dernier. Elle n’exclut pas la possibilité que ce variant soit actuellement en circulation dans les autres régions du pays. 

C’est sans doute cette mutation qui favorise la flambée des contaminations dans le Nord-Ouest. En une semaine en effet, cette région a enregistré 631 cas confirmés dont 15 décès. Selon le délégué régional de la Santé publique, le Dr Kingsley Che Soh, on y compte actuellement 1839 cas actifs qui sont pour certains hospitalisés et pour d’autres confinés. Quant à la situation de Yaoundé et à Douala, le personnel du Centre des opérations d’urgences de santé publique parle également d’une montée des contaminations. 

En plus du delta, le Cameroun devrait désormais faire face au variant Alpha. Ce variant détecté pour la première fois en octobre 2020 au Royaume-Uni s’est vite répandu à partir de mi-décembre. Tout comme le variant delta, il est associé à une flambée des cas de contaminations, mieux plus contagieux que la souche initiale du  COVID-19.

Les autorités sanitaires n’ont de cesse d’appeler à un respect scrupuleux des mesures barrières pour barrer la voie à une éventuelle 3e vague généralisée dans le pays, notamment le lavage régulier des mains à l’eau et au savon, le port systématique du masque dans les lieux publics, et la distanciation physique. La vaccination anti-COVID-19 qui est tout aussi encouragée fait face à une réticence des populations.

Lire aussi dans la rubrique SANTE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo