Dr Joseph S. Kaptué : " Il faut éviter les rassemblements  et porter un masque barrières"
CAMEROUN :: SANTE

CAMEROUN :: Dr Joseph S. Kaptué : " Il faut éviter les rassemblements et porter un masque barrières" :: CAMEROON

La Covid-19 est toujours d’actualité et constitue toujours une menace grave pour notre survie. Il ne faut pas baisser la garde. C’est la quintessence de cette interview que nous a accordée le Dr Joseph Silvère Kaptué, médecin du travail à Douala.

En 2019, la pandémie Covid 19 s'est déclarée et depuis, le monde entier est en coupe réglée. Tout porte à croire qu'elle ne va pas s'estomper de sitôt. Devons-nous nous préparer à vivre avec la Covid-19 ?

La maladie à coronavirus (Covid-19), apparue en décembre 2019 à Hubei en Chine continue à faire des ravages parmi les populations du monde entier. En effet,191 pays et territoires sont aujourd'hui affectés par le coronavirus et à date, on dénombre, suivant le dernier rapport de situation de l'organisation mondiale de la santé (OMS) 4.442.772 personnes décédées dont environ 1.388 personnes au Cameroun, du fait de cette maladie, et la courbe des victimes ne faiblit toujours pas malgré des mesures prises par les États, les organisations et les communautés pour tenter d'endiguer la propagation du SARS-CoV-2, l'agent biologique virale à l'origine de cette maladie. Selon les épidémiologistes, le monde affronte la 3ème vague de Covid-19 et d'autres pays d'Europe et des Amériques se préparent même à faire face à une 4ème vague, tout laisse donc à croire que ce virus sans cesse mutant ne va pas disparaître d'ici tôt et le monde doit se préparer à vivre avec la Covid-19. Il est important pour chacun de connaître les différents mécanismes de transmission du SARS-CoV-2, les circonstances de contamination et de propagation de la maladie, afin de mieux cerner les mesures à mettre en œuvre pour éviter d'attraper cette maladie. La Covid-19 est une maladie infectieuse hautement contagieuse qui se transmet d'une personne malade à une personne saine par des gouttelettes de fluides respiratoires issues de l'éternuement ou de la toux. Ces gouttelettes pleines de virus sont souvent déposées sur des surfaces inertes, et l'on peut se contaminer en les touchant et ensuite porter les mains ainsi souillées vers les principales portes d'entrée du virus dans notre corps : la bouche, le nez ou les yeux. 

Notre gouvernement a prescrit des mesures barrières dès la survenue des premiers cas chez nous. Le respect de ces mesures semble baisser au sein des populations. Faut-il redouter une recrudescence de la maladie ?

Ces 13 mesures barrières prescrites dès le 18 mars 2020, sont d'allure générale, et la transmission désormais communautaire de la maladie interpelle chaque citoyen à les observer et à les appliquer rigoureusement au détail près pour réduire la propagation du coronavirus. Il s'agit principalement :

-Des mesures distanciation physiques, réduire les voyages et les déplacements aux plus essentiels (rester chez soi-même)il faut garder une séparation d'au moins 2m entre les personnes et éviter toute circonstance de rassemblement, de se toucher, de se donner la main ou des accolades lors des salutations etc.

-l'hygiène respiratoires : éternuer ou tousser dans le pli du coude, ou dans un mouchoirque l’on jette aussitôt dans une poubelle fermée, d'utiliser un masque couvrant le nez quand on est enrhumé.

-l'hygiène des mains, par un lavage régulier et plusieurs fois par jour avec de l'eau coulante et du savon, et disposer de gel hydroalcoolique pour la fiction des mains. 

Les gens prennent part de plus en plus part à des cérémonies où foisonnent du monde, avec le risque évident de contamination. Quelles sont les mesures à prendre en cas de prise de risque ?

Les rassemblements (les réunions de tontine, les deuils, fêtes de mariages, fêtes d’anniversaire, de baptêmes, les réunions familiales comme ces derniers temps, la participation aux cultes religieux et bien d'autres circonstances sociales de rencontres) sont des occasions de contamination et de propagation du virus ; il faut les éviter. Et si cela s'avère indispensable, il faut garder la distanciation physique et porter un masque barrières pour se protéger et protéger les autres.

Que doivent savoir les personnes âgées et celles atteintes de comorbidité ?

Ces personnes doivent savoir que elles sont fragiles, vulnérables, et constituent un terrain très fertile pour le coronavirus ; elles font le plus souvent la forme grave de la maladie et peuvent en mourir. Elles doivent avoir une hygiène de vie saine, une alimentation équilibrée, et respecter très scrupuleusement les mesures barrières ci-haut édictées. De plus les personnes porteuses des maladies comme l'hypertension artérielle, du diabète, d'autres maladies cardiaques ou des pathologies d'évolution chronique comme les hépatites, le VIH/SIDA, doivent être réguliers dans leurs soins prendre régulièrement leurs médicaments tout en respectant les mesures barrières.

Quels sont les symptômes de la maladie et que faut-il faire s'ils surviennent ?

Les manifestations dévolues à Covid-19 sont variées et les plus fréquemment observées sont : la fièvre, la toux, l’écoulement et congestion nasale, l'éternuement, la fatigue, les douleurs musculaires etc. Il faut consulter un médecin. Les difficultés respiratoires, et l'essoufflement constituent des signes de gravité, et obliger une prise en charge hospitalière.

Lire aussi dans la rubrique SANTE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo