Renouvellement des  organes de base du Rdpc: Mbeumi Nyaknga sème le chaos dans la section Ndé - Nord
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Renouvellement des organes de base du Rdpc: Mbeumi Nyaknga sème le chaos dans la section Ndé - Nord :: CAMEROON

Le président de la Commission électorale de section du  Rasssemblement  démocratique du peuple camerounais (Rdpc), circonscription du Ndé-Nord,  Mbeumi Nyaknga, par ailleurs directeur général de la Société nationale de transport d'électricité ( Sonatrel),  se livre à des manœuvres dolosives à Bangangté ( région de l'Ouest Cameroun) avec la complicité des réseaux mafieux et occultes, dans le but  d'invalider la candidature de Célestine Ketcha Courtès, pour la présidence de cette section.  

Ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès dont la popularité et l'aura effrayent ses adversaires politiques du parti au pouvoir dans le département du Ndé,  est en pole position, pour succéder au Dr. Jonas Kouamouo, de regrettée mémoire.

Fort de son statut  d'ancienne présidente de la section Ofrdpc Ndé-Nord, Célestine Ketcha Courtès qui jouit d'une grande expérience politique, a été portée par la quasi-totalité des militants,  et sympathisants du Rdpc du Ndé-Nord,  pour la relève du Dr. Jonas Kouamouo, aux côtés de qui elle a fait du chemin, et prouvé de quoi elle est capable, de par ses réalisations dans l'arène politique. Aussi les électeurs de la circonscription électorale suscitée, ne jurent-ils que par la Reine-mère, Célestine Ketcha Courtès, pour présider aux destinées de la section Rdpc.

La liste constituée par Célestine Ketcha Courtès, comprend  des têtes bien faites, et aux compétences diverses.  Parmi les membres de sa liste,  Éric Payong, Meno Sop, Kouatchou Manfred, Nya Robinson (Peka), entre autres. La liste portée par Célestine Ketcha Courtès, nous apprennent des sources crédibles à Bangangté, est l'expression des militants et sympathisants du Rdpc du Ndé - Nord. " On se demande donc si Monsieur Mbeumi Nyaknga veut détruire le parti chez nous, en manœuvrant sous la conduite des officines, pour disqualifier Célestine Ketcha Courtès, au profit d'Éric Christian Niat dont selon des sources locales  il est très proche du père, le président du sénat, Marcel Niat Njifendi. "Ce que nous disons, c'est que nous n'avons pas à discuter des amitiés de Monsieur Mbeumi Nyaknga, mais au nom de ses amitiés, il ne doit pas détruire le parti dans la section Rdpc du Ndé- Nord, juste parce qu'il veut faire passer des complices, au détriment de Madame Célestine Ketcha Courtès qui est notre choix ", nous confie des responsables de plusieurs bureaux de sous-sections Rdpc de Ndé - Nord. Et de poursuivre : " Une chose est sûre : tout le monde sait que Monsieur Eric Niat est impopulaire et sans consistance ; c'est pourquoi Monsieur Mbeumi Nyaknga se laisse manipuler et instrumentaliser, pour faire de lui président de la section Rdpc Ndé - Nord, tout comme il a été imposé comme maire de Bangangté, aux conseillers municipaux."

A cause de ses manœuvres dolosives  et mafieuses, jusqu'au 22 septembre 2021, Mbeumi Nyaknga, n'est toujours pas parvenu à  publier  les listes en compétition pour la section Rdpc Ndé-Nord. Dans le même temps,  plusieurs autres sections Rdpc ont déjà rendu publics  leurs résultats, à travers le pays et même au sein de la diaspora. C'est le cas de la Côte-d'ivoire, de la Belgique et autres.

Une question qui taraude les esprits : Mbeumi Nyaknga veut-il œuvrer à la destruction du   Rdpc comme Jules François Famawa, et Micheline Dsamou sont entrain de le faire en ce moment, respectivement à Bassamba et à Bazou ? Il impose au forceps le consensus absolu. Sinon, il disqualifie purement et simplement la liste de Célestine Ketcha Courtès. Une menace ouverte et à laquelle  les militants et militantes de la section Rdpc Ndé-Nord n'entendent pas se plier. Pour cela, ils annoncent d'ailleurs des démissions en cascades, et des manifestations violentes dans les rues de Bangangté, au cas où cette mascarade orchestrée par Mbeumi Nyaknga, trouvait l'aval du Comité  comité central du Rdpc.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo