Paris : les retrouvailles de la coalition MRC, BAS et Ambazonie
FRANCE :: DIASPORA

FRANCE :: Paris : les retrouvailles de la coalition MRC, BAS et Ambazonie

Le concert du rappeur pro-Maurice Kamto, Valsero s’est transformé en un meeting politique.

Le Zénith de Paris fait le plein d’œuf ce samedi 18 septembre 2021. Impossible de se frayer un passage dans cette foule. Deux drapeaux flottent haut dans cette grande salle de spectacle de France. Ceux de la République du Cameroun et de la République fantoche d’Ambazonie. Un zoom est fait sur celui des groupes sécessionnistes qui sèment la terreur dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest du Cameroun depuis plus de quatre ans. Au moins dix soldats Camerounais, piégés par les séparatistes, ont trouvé la mort cette semaine au Nord-ouest.

Au moment où le pays porte le deuil, ici au Zénith, plusieurs chanteurs de renommée internationale assistent Valsero dans un concert aux allures de revendications politiques et sécessionnistes.

Dans la foulée, l’on aperçoit la charmante Kareyce Fotso, André Marie Talla, Richard Bona, et bien d’autres. Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) est également de la partie. Il y a quelques mois, le journal Africa Intelligence affirmait que le visa d’entrée en France avait été refusé à l’opposant camerounais.

Ce samedi, le Zénith de Paris est donc animé par des militants de trois mouvements, jugés «extrémistes» par certains militants du parti au pouvoir (Rdpc). Le MRC, la BAS et l’Ambazonie prouvent leur proximité en mondovision, en présence de Maurice Kamto. Il y a quelques mois, les trois niaient encore leur collaboration, malgré la circulation sur les réseaux sociaux, des vidéos de leurs nombreuses réunions de collecte des fonds en Europe pour financer les groupes terroristes qui sévissent au Cameroun.

Lire aussi dans la rubrique DIASPORA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo