André SIAKA « Les seuls véritables échecs sont ceux des épreuves que vous avez refusé d'affronter »
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: André SIAKA « Les seuls véritables échecs sont ceux des épreuves que vous avez refusé d'affronter » :: CAMEROON

Le Samedi, 18 septembre 2021 a eu lieu la 6ème Édition de la Journée de l’Excellence scolaire et Académique dans le département de la Mifi (JESAM) à la place des fêtes de Bafoussam. La cérémonie récompensait les meilleurs élèves étudiants du département aux examens officiels ; avec des prix spéciaux aux 7 meilleurs bacheliers des autres départements de la Région de l’Ouest, aux lauréats déplacés internes, aux 3 majors nationaux, aux meilleurs établissements de la Mifi…

Invité comme « Icone de référence » par les organisateurs, Monsieur André Siaka, PDG de Routd’Af, entreprise de BTP qui est en train de mettre son empreinte dans la sous-région Afrique centrale, a délivré le discours suivant en direction des récipiendaires.

Mes chers récipiendaires,

Lorsqu'il m'arrive, au sortir de la maison - ou du bureau- de rencontrer un groupe d'enfants en uniforme qui vont à l'école, je me pose souvent cette question : « Comment, et de quelle manière trouvera-t-on un jour, des emplois, de la ressource pour toute cette jeunesse ? »

Aujourd'hui, devant vous, chers récipiendaires, réunis pour célébrer l'excellence scolaire et académique, je me pose encore la même question : « Toi le jeune garçon, toi la jeune fille qui vient d'obtenir ton diplôme de fin d'études, après des années de travail intense et assidu, que vas-tu devenir ? »

En effet, nous sommes tous d'accord sur un constat : tous ceux qui sont réunis ici aujourd'hui ont travaillé dur pour figurer parmi ceux qui seront primés tout à l’heure. Ils ont révisé leurs leçons tous les jours, dans des conditions pas toujours faciles, ils sont parvenus à résoudre de nombreux exercices, souvent difficiles, donnés par leurs enseignants. Ils se sont parfois privés de loisirs et distractions de leur âge, avec le risque d’être mal vus par leurs camarades. Ils ont fait le choix de se consacrer entièrement à leurs études et c’est ainsi qu’ils sont parvenus à franchir la barre posée par un système éducatif dont le but est de transmettre des savoirs.

Mais que vont devenir ces savoirs acquis s'ils ne sont pas transformés en outils qui vont permettre à l'individu, c'est à dire à chacun d'entre vous, de s'insérer, de trouver sa place dans la société et, pourquoi pas de la faire progresser ?

Mes jeunes amis...

Pour les personnes de ma génération, il suffisait de travailler dur à l'école, de briller sur le plan scolaire et universitaire, pour que les portes du monde de l’emploi s'ouvrent grandes devant vous. Je me souviens, comme si c’était hier, de cette époque où les ministères et autres employeurs sillonnaient les écoles et universités en fin d’année pour offrir des opportunités d’embauche… Les temps ont bien changé. L’emploi se fait rare et la compétition s'avère plus rude aujourd'hui, et seuls ceux qui sont allés plus loin que les autres dans l’acquisition du savoir, qui ont développé un sens plus élevé de curiosité et de créativité, réussiront à émerger. Aussi, la capacité à vous prendre en mains au sortir de l’école devra être votre premier objectif. C’est la même grande mutation qui a été observée au niveau mondial où la plupart des économies sont passées de l’état providence à la société capitaliste…

La grande histoire de l'humanité, c'est souvent la somme de nos petites histoires individuelles. J'ai toujours accordé beaucoup d'intérêt aux parcours des gens...

Demain, lorsqu’au fin fond de votre village, vous bénéficierez des prouesses de la science à travers le CardioPad, n’oubliez pas que c’est grâce au génie d’un camerounais, Arthur ZANG, qui a inventé cette tablette qui s’est déjà imposée au cœur des communautés rurales d’Afrique et qui permet d’assister efficacement les médecins dans des spécialités radiographiques souvent absentes en zones rurales.

Plus proche de vous, Serge Armel NJIDJOU, le promoteur d’AUI TECHNO, l’Agence Universitaire pour l’Innovation, a lancé en 2018, la première couveuse néonatale interactive conçue et fabriquée en Afrique et donc le processus de fabrication a été jugé conforme à la norme internationale CEI-601-2-19. Cette usine est installée ici même à Bafoussam et le prototype de la couveuse est en cours d’homologation en Afrique de l’Ouest. C’est le même qui a fabriqué récemment le « Check Up Gate » outil multifonctions utilisé dans la lutte anti-covid-19 comme portique de désinfection.

Les femmes ne sont pas absentes dans ce domaine. En 2018, la jeune Melissa BIME alors âgée de 21 ans reçoit le PRIX pour l’Afrique Sub-saharienne du CARTIER WOMEN’S INITIATIVE Awards. Un PRIX qu’accompagne une enveloppe de 50 millions de francs CFA et qui récompense la création d’une plateforme digitale « INFIUSS » qui permet aux demandeurs de sang, malades et personnels de santé, d’accéder facilement à toutes les réserves des banques de sang disponibles au Cameroun. Une application qui, comme vous pouvez le constater, permet de sauver des vies.

Ces innovations ont été conçues et réalisées par des Camerounais, qui ont quelque chose en commun : ce sont des « gens ordinaires », qui étaient comme vous, il n’y a pas si longtemps. Ce sont des citoyens formés et engagés qui ont décidé, par le travail et la volonté d’aller loin, d'apporter quelque chose en plus à ce qu'il y avait autour d'eux afin d’améliorer les conditions de vie de la communauté.  Ces gens ordinaires qui font des choses extraordinaires, à forte valeur ajoutée, on les retrouve également dans les secteurs de l’agriculture, de l’alimentation, de l’élevage, des services… On les retrouve partout.

Mes chers jeunes amis,

Chacun d'entre vous est en mesure d'avoir le destin de l'un de ces trois compatriotes que je viens d'évoquer. Il sommeille en chacun d'entre vous une capacité, un talent, que, si d'autres ne vous révèlent pas, devrait être réveillé par vous-mêmes, à condition de rêver grand. Si vous rêvez grand, vous ferez de grandes choses. Les seuls véritables échecs sont ceux des épreuves que vous avez refusé d'affronter.

Le Moi est haïssable : mais permettez-moi cependant de vous parler quelque peu de mon expérience personnelle. Car ceux qui m'ont invité à m’adresser à vous ce jour m'ont choisi, je le pense, en fonction de mon expérience qu’ils souhaitent sans doute que je partage avec vous. 

Aussi, je commence par cette question simple : pensez-vous qu'après une quarantaine d'années de travail au sein de la première entreprise agro-industrielle camerounaise, je n'avais pas les moyens de jouir d'une retraite dorée ? Bien sûr, mais au contraire j’ai décidé de me tourner vers d’autres horizons : c’est ainsi que je me suis lancé dans la construction des infrastructures routières. À l’extrême opposé de la fabrication et de la vente des bières et boissons gazeuses. Et pourquoi, me demanderiez-vous ? Sans doute parce que c'est une autre manière, plus impactante, de restituer à la communauté un peu de ce que j'ai reçu d’elle.

Un autre pan de mon expérience que je voudrais partager avec vous, à savoir les 3 vies par lesquelles je suis passé après la fin de mes études : banquier, industriel et bâtisseur. Non pas pour les décrire, mais pour en tirer une leçon : l’école ne s’arrête pas à l’obtention du diplôme, toute la vie est une nouvelle école où l’on ne cesse d’acquérir de nouvelles connaissances. Sinon comment expliquer que j’ai pu exercer des métiers aussi distincts les uns des autres ? Aussi, ma conviction est que l’école, telle que nous la définissons généralement, doit nous former à apprendre…

Chers futurs lauréats,

Au moment de terminer mon propos, je voudrais vous adresser toutes mes félicitations pour le travail accompli et surtout les résultats obtenus.

N’oubliez pas que chacun d'entre nous a en lui une flamme qui brûle. À lui de la découvrir et d'en mettre un peu sur les lampes des autres... Montaigne aimait à dire : « L’enfant n'est pas un vase que l'on emplit, mais un feu que l'on allume ».

C’est sur ces mots que je m’en vais vous laisser, en vous souhaitant d’aller vers votre destin, en étant conscients que chacun, sa lampe allumée, illuminera tous les lieux où il passera.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo