AFFAIRE NGOH NGOH-CYRUS NGO'O/PAD TENTATIVE D'ASSASSINAT DE LAZARE ATOU?
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: AFFAIRE NGOH NGOH-CYRUS NGO'O/PAD TENTATIVE D'ASSASSINAT DE LAZARE ATOU? :: CAMEROON

Selon le lanceur d'alertes et journaliste camerounais en exil en France, Boris Bertolt, l'Administrateur Général du Cabinet Conseil ATOU, Lazare ATOU,  aurait  été l'objet d'une tentative d'assassinat. 

Pour l'ancien journaliste du quotidien camerounais le jour  qui ne donne cependant pas  les circonstances et la date des évènements, Lazare ATOU aurait  échappé à une tentative d'assassinat, pour avoir, le 05 juillet 2021, porté plainte contre Ferdinand Ngoh Ngoh le ministre d'État, secrétaire général de la présidence de la République, et contre  son protégé, Cyrus Ngo'o, directeur général du Port Autonome de Douala ( PAD), relativement au marché de sécurisation de cette infrastructure très stratégique.

Le marché de plus 50 milliards francs CFA, a été attribué à l'entreprise PORTSEC de l'Israélien Ivan Moras. Mais selon le Cabinet Conseil ATOU qui attrait Ferdinand Ngoh Ngoh et Cyrus Ngo'o au Tribunal criminel spécial ( TCS) à Yaoundé, il s'agit dans le fond, d'un détournement de deniers publics, du blanchiment d'argent, et d'une intention de faire rentrer de façon illégale, du matériel prohibé ; des matériels militaires, sans aucun contrôle, par le Port Autonome de Douala. Un problème de haute  sécurité très sensible, pour ce qui est du dernier aspect soulevé. 

Dans son post, le journaliste Boris Bertolt qui dit s'appuyer sur une note des services d'intelligence du Cameroun, fait savoir que ce sont les deux personnalités traînées au tribunal par Lazare ATOU qui, seraient  à l'origine de la tentative d'assassinat de ce dernier.  Pour ce qui est de la provenance des fonds ayant financé le fameux marché de PORTSEC, le lanceur d'alertes indique que ce sont "les  grandes structures de l'État" qui, ont concouru au financement " de la mystérieuse entreprise PORTSEC".

De façon implicite et rusée, il cite la Société nationale de raffinerie du Cameroun ( SONARA), la Société camerounaise de dépôts pétroliers ( SCDP) qui selon lui, auraient financé le marché de sécurisation du PAD.

Stade Paul  Biya d'Olembé à Yaoundé. Boris Bertolt ne loupe pas Ferdinand Ngoh Ngoh et PORTSEC, en révélant que l'entreprise dont le propriétaire israélien est l'ami de Ferdinand Ngoh Ngoh, aurait bénéficié d'un marché de plusieurs milliards francs CFA, pour la sécurisation de l'arène sportive, mais  que les matériels n'ont pas encore été livrés jusqu'à ce jour, alors que la Coupe d'Afrique des Nations de football ( CAN) qu'organise le pays de Paul Biya, se joue du 06 janvier au 09 février 2022, après qu'elle a été retirée au Cameroun en 2018, à cause de l'incompétence de Ferdinand Ngoh Ngoh et de son acolyte Jean Claude Ayem, eux qui, gèrent les 3000 milliards francs CFA dédiés à la préparation de l'événement.

Avec la tentative d'assassinat de Lazare ATOU, alléguée par le journaliste Boris Bertolt, il est clair et évident à présent que si l'Administrateur Général du Cabinet Conseil ATOU venait à être agressé ou tué, les doigts accusateurs , à tort ou à raison, seraient portés sur Ferdinand Ngoh Ngoh et Cyrus Ngo'o. Lazare ATOU ayant attrait les deux hommes au tribunal, relativement au sulfureux marché de sécurisation du Port Autonome de Douala.

Camer.be: Olivier Behruse 

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo