Douala : Une famille se déchire pour une affaire de maison
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Douala : Une famille se déchire pour une affaire de maison :: CAMEROON

C’est un phénomène plutôt courant au Cameroun, les batailles pour les terrains et biens font partie de l’ADN des Camerounais.  Le plus souvent ce sont des terrains vendus à plusieurs personnes qui font rages. Parfois, ce sont les problèmes de succession car, on ne sait pas qui a droit à quoi et qu’est-ce qui revient à tel ou tel. On a un nouveau cas qui fait couler beaucoup d’encre, cette affaire fait du bruit et des fois il peut arriver qu’on se demande si les Camerounais ont un cœur. Les intérêts passent désormais avant tout, même avant les valeurs familiales. On en a la certitude désormais surtout avec la récente affaire amenée devant le tribunal. L’affaire Tchoundou Pierre.

Tchoundou Pierre est le deuxième d'une fratrie de cinq enfants et se retrouve entrain de faire la guerre contre sa propre famille pour des biens. Il veut le partage des biens car sa famille l’a bien entubé et manqué du respect, lui qui a tellement œuvré pour elle depuis la mort de son papa en février 1998.

 Etant un expatrié, après le décès de son père, Tchoundou Pierre envoyait régulièrement de l'argent à ses frères et sœurs restés au pays, afin qu'ils érigent un immeuble sur une partie de la concession familiale sise à Bépanda omnispart. Aucun conseil de famille n'avait siégé pour désigner qui devrait être le chef de famille ou administrateur des biens, encore moins un jugement d'hérédité n'a été fait après le décès de papa. C’est là qu’il a eu tout faut, lui qui avait tellement confiance en sa famille. Monsieur Tchoundou Pierre a sans doute été victime de sa trop grande bonté familiale doublée de naïveté. C'est en ces termes que l'on pourrait qualifier cette affaire qui l'oppose à ses frères et soeurs, tous issus d'un même lit conjugal les dénommés Mbako Martin, Soung Ida, Yango Anne Augustine, Anje Ngo Téclaire.

Retour décevant plutôt que triomphal au bercail pour Mr Tchoundou

Revenu au pays, mr pierre s’attendait surement à être accueilli comme il se doit, lui qui a tant fait pour la famille. Ce ne fut pas le cas. A sa grande surprise à son retour, même sa maman déjà très agée avait été retourné contre lui. Pourtant, L'immeuble R-2 érigé à Bépanda omnisport permet aujourd’hui à ses frères et sœurs de percevoir les Loyers et d'en jouir à leur guise. Aucun dépôt dans un compte com-mun à des fins familiales. Chaque personne qui perçoit les loyers en dispose à sa guise, Mr Pierre Tchoundou a tout simplement été écarté de la jouissance du fruit de ses efforts, tant d’années de souffrance. Quand bien même il arrive au pays, il doit loger dans les hôtels, ses propres enfants habitant avec leur mère, loin de cette concession. Une concession sur laquelle il aurait investi Plus de 288 millions de Fcfa.

C’est la famille et puis quoi ? Tchoundou Pierre

Aujourd’hui Mr Tchoundou  regrette véritablement son action, celle d’avoir aidé la famille à faire reconstruire sa vieille cabane en planche qui était sujet de moquerie dans le quartier. Chassé de la maison construite avec son argent, Pierre Tchoundou a saisi le tribunal afin que lui soit restituée la somme de ses investissements, soit plus de 288 millions de francs CFA investis dans la construction de l'immeuble, et suscité le partage des biens. Pierre Tchoundou confie qu'il effectuait ces investissements en l'honneur de leur défunt père et que tout ce qu'il attendait en retour, c'était l'honneur et la reconnaissance de ses frères et sœurs.

La grosse issue du jugement consent qu'une somme de 94 millions et demi lui soit versés en guise de dédommagement. Mr Tchoundou n'a pas d'autre choix que d'accepter cette proposition. En dépit de cette acceptation malgré lui, il n'a jamais reçu un seul copeck de cette somme.

Dame Anje Ngo Téclaire la sœur cadette a confié qu'effectivement cet immeuble est le fruit des investissements de Mr Tchoundou Pierre avec leur sœur ainée. Pour elle, Mr Tchoundou Pierre n'est pas le seul enfant à avoir investi son argent dans la construction de l'immeuble, et il veut se comporter comme s'il est le seul à avoir eu de l'argent au sein de la famille.

La question qu’on se pose c’est de savoir qui a raison dans cette histoire ? Une affaire oû Les trafics d'influence et la corruption y font des visites par moment. C’est un autre conflit familial que la justice camerounaise devra bien gérer.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo