Gestion Publique: Paul Biya et son ministre Eyebe Ayissi interpellés.
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Gestion Publique: Paul Biya et son ministre Eyebe Ayissi interpellés. :: CAMEROON

La gestion de pres de 200 ex societés d’Etat anime des polemiques au sommet del’Etat. A Douala, plus de 1000 Familles sont jetées dans la rue. L’organisation de la CanTotalEnergies 2021 présente ses lumieres et ses ombres. Cependant que l’UPC, le parti historique recolle ses morceaux.

C’est le quotidien Mutations qui met l’affaire en musique. Des Batailles : « Atou vents » sur la gestion des Entreprises liquidées de l’Etat du Cameroun. Une Incursion dans l’affaire des actifs résiduels des ex-Oncpb, Onpc et Régifercam mettant en scène le Cabinet Atou, le Dg du Pad et le Sg/Pr.

Horizons Nouveaux Magazine y revient par une interpellation « Biya poussé à la démission » Pour le journal, Privatisées et/ou. Liquidées à la faveur du programme d’ajustement structurel imposé au Cameroun par les institutions de Bretton Woods il y a une trentaine d’années, états des lieux de près de 200 ex- sociétés d’Etat victimes de ce crime non violent de la communauté dite internationale aux conséquences socio-économiques et culturelles inestimables qui pourtant, a profité à une poignée de compatriotes désormais extrêmement puissants au point de devenir une menace pour la sécurité de l’Etat. Immersion au cœur du plus grand scandale du Cameroun moderne dont les pertes du trésor public sont estimées selon certains spécialistes à plus de 4000 milliards Fcfa. Un acte de défiance envers la République...

A Douala,c’est Déguerpissement ‘’ abusif ‘’ 1000 familles au quartier Logbessouqui tient l’actualité. Le doigt accusateur est pointé sur le ministre des domains et des affaires foncieres. L’Info à chaud revele que « Henri Eyebe Ayissi au banc des accusés ». Un mouvement d’humeur, hier lundi 13 septembre, devant la délégation régionale du ministère des Domaines et des Affaires foncières du Littoral, des représentants de 1000 familles, menacées de déguerpissement, au quartier Logbessou, dans le troisième arrondissement de la capitale économique, Douala. Au banc des accusés, le ministre des Domaines et des Affaires foncières, Henri Eyebe Ayissi. Indexé comme étant au centre de malversations et spoliations foncières, en complicité avec l’opérateur économique Takam Pascal.

Can TotalEnergies2021 aura t elle lieu. Le journal Signatures presente « Quelques lumières

beaucoup d’ombres ». Dans un peu moins de quatre mois, la capitale camerounaise sera au cœur de l’actualité africaine et du monde sportif avec le coup d’envoi de la 32e édition de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations de Football, la plus prestigieuse compétition sportive du continent. Seulement, jusque-là aucun grand signe de la préparation conséquente de cette grande fête n’est encore visible sur le visage de la ville aux sept collines. L’empreinte du Maire de la capitale est attendue avec impatience.

Bougna Hebdo se penche sur les infrastructure qui accompagneront cette grande messe du football Africain « Des routes sans signalisation ». A quelques mois du début de la compétition africaine de football, les routes du Cameroun (pour la plupart) manquent de signalisation. Si, selon le Ministère des Travaux Publics, certains projets sont en phase de réalisation, à l’instar de la route Yaoundé-Bafoussam-Babadjou, d’autres, programmées, sont actuellement gelés. C’est le cas notamment sur les routes nationales N°1 (Yaoundé-Garoua) ; N°3 (Yaoundé-Douala-Limbe) ; N°5 (Douala-Bafoussam) ; la Provinciale 15 (P15) et bien d’autres, où on observe une absence de signalisation de police, de signalisation directionnelle et signalization d’information locale.

Sur le plan des Partis politiques, « L’Upc a tenu son 8e congrès » Pour la voix du cntre, Les travaux ont eu lieu du 11 au 13 septembre dernier, au palais des congrès de Yaoundé. Ce huitième congrès qui a d’ailleurs été contesté par l’honorable Bapooh Lipot, qui en date du 10 septembre, avait envoyé une demande au sous- préfet de l’arrondissement de Yaoundé II de « reconsidérer son autorisation de la tenue du 8e congrès de l’Upc, à la demande de M. Baleguel NKot », est un congrès « de rassemblement solide des Upécistes », selon le secrétaire général du parti. Ainsi, il était question de tenter de rassembler une nouvelle fois les cadres du parti, après l’échec de l’unité recherchée par l’Assemblée générale des cadres de l’Upc le 3 août dernier.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo