Mise en garde du MPDR sur les outrages et les dérives contre les agents de la police en mission
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Mise en garde du MPDR sur les outrages et les dérives contre les agents de la police en mission :: CAMEROON

Depuis quelques temps, des images de citoyens agissant en solitaire ou en bande, et commettant des outrages verbales ou physiques violents, sur la personne des agents de police en service dans les lieux publics, sont partagées impunément, avec une désinvolture regrettable et irresponsable dans les réseaux sociaux.

Le MPDR, face à une si grave dérive, tient à mettre fermement et formellement en garde, les acteurs de ces attaques, de même que les auteurs des disséminations des images en cause dont le but ultime est d’encourager l’anarchie, lé désordre, la désobéissance civile, la déchéance de l’autorité de l’Etat et le manque absolu de respect aux institutions républicaines.

Le MPDR rappelle que le sens du civisme républicain commande de porter au contraire assistance aux agents de police dans le cours de leurs missions, et de veiller dans tous les cas, à ce que celles-ci s’effectuent sans incidents.

Le MPDR exprime sa désapprobation totale devant ce qu’il considère comme des préméditations bien élaborées dans certains cercles, et exécutées ensuite par des subalternes sans foi ni loi, des citoyens facilement manipulés et soumis aux excitations négatives de masse.

Le MPDR rappelle, à tous ceux qui se prêtent à ces dérives, directement ou indirectement, que de très lourdes sanctions sont prévues par la loi, et s’abattront sur eux sans délai.

Le MPDR renseigne tous les compatriotes de ce que, tous les abus qu’ils peuvent déceler devraient être soumis à la hiérarchie de la Délégation Générale à la Sureté Nationale (DGSN), qui dispose d’une direction spécialement chargée de la déontologie et de la discipline (la police des polices). Aucune plainte n’est négligée et les dossiers sont traités avec efficacité, rapidité et transparence.

Le MPDR invite les citoyennes et les citoyens, à se faire plus responsables pour éviter de se mettre dans des problèmes et de se compliquer gravement une existence déjà assez difficile dans ce contexte. L’agent de police en service, c’est la République, c’est l’Etat, ce sont toutes nos institutions rassemblées et en opération./.

SHANDA TONME
Président, Médiateur Universel

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo