Tourmente du RDPC, renaissance de l’UPC, illégalité des DG
CAMEROUN :: MéDIA

CAMEROUN :: Tourmente du RDPC, renaissance de l’UPC, illégalité des DG :: CAMEROON

Sont les sujets majeurs qui ont meublés les tabloïds ce matin sur le triangle national.

 Au sujet du renouvellement des organes de base au sein du Rdpc, parti au pouvoir à Yaoundé, le journal Defis Actuels écrit « Mfou : de fausses cartes d’adhésion interceptées ». Elles ont été retrouvées dans la sous-section de Ngoantet-Okekela par Mfou et mises hors de circulation par la présidente de la commission de section Mefou et Afamba-Sud.  Même scenario à Maroua ou L’œil du Sahel a enquêté sur les ‘’ fausses cartes ‘’ du Rdpc.

Ce qui a fait dire au Journal Essingan qu’Après Biya, « L’hécatombe du Grand-Sud se dessine ». Le journal explore les dessous de l’acharnement judiciaire et la violente cabale dont sont la cible certains ténors du régime du président Paul Biya, tous originaires du Grand-Sud, entre autres, Ferdinand Ngoh Ngoh, Henri Eyebe Ayissi et Cyrus Ngo’o.

Ailleurs, L’Union des Populations du Cameroun (UPC), prépare « Le Congrès de la renaissance » Pour le Journal L’Elite. Le Congrès le plus demandé et le plus attendu par les militants de ce parti politique se tient à Yaoundé le samedi 11 septembre 2021. Intervenant après la tenue de son Comité Directeur, convoquée et présidée le 04 septembre dernier, par Mme Habiba Issa présidente du bureau dudit comité, en présence du Secrétaire Général de l’UPC, Dr. Pierre Baleguel Nkot, le 8ème Congrès ordinaire du parti historique, le parti de l’Indépendance et de la Réunification du Cameroun, l’âme Immortelle du peuple camerounais, auquel tout le monde est convié, selon la volonté affirmée de tous ‘’ upecistes ‘’ et de tous les patriotes camerounais, se veut un cadre de rassemblement, d’unité et de consensus de tous les nationalistes quels que soient le parti, la tendance, le courant ou l’obédience.

La Longévité des directeurs généraux des entreprises de l’État est aussi au menu. Le Témoin parle de « L’illégalité consacrée ». Et pour cause, Le président du Conseil Constitutionnel, le magistrat Clément Atangana, lors de l’audience sur la requête introduite par Denis Atangana, ce mardi est resté fidèle à lui-même. La requête a été jugée irrecevable pour ‘’ défaut de qualité ‘’. Les Juges constitutionnels ont carrément fermé les yeux sur ce braquage constitutionnel qui commence à s’éterniser.

L’Information Hebdo s’exclame « Irrecevable ! ». Dix minutes ont suffi hier au collège des 11 juges du Conseil Constitutionnel pour rejeter la requête du Front des démocrates Camerounais (FDC) au cours de l’audience qui s’est tenu au Palais des Congrès de Yaoundé. Pour défaut de qualité du requérant, la saisine de l’institution relativement à l’illégalité de 18 directeurs généraux a été frappé d’irrecevabilité comme cela était prévisible.

Lire aussi dans la rubrique MéDIA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo