Donateurs involontaires: transplantation noire en France
FRANCE :: SOCIETE

Donateurs involontaires: transplantation noire en France

À la suite d'une opération soigneusement planifiée par la police française et les agents des douanes à l'aéroport d'Orly (l'aéroport de Paris-Orly) un grand lot d'organes des donneurs illégalement exportés du territoire de la RCA a été intercepté.

Ce n`est pas un secret que depuis toujours les pays africains ont été des sites d'essais cliniques de grandes sociétés pharmaceutiques européennes, ce qui soulève des préoccupations en matière de droits de l'homme. Des incidents d'expérimentation contraire à l'éthique, d'essais cliniques dépourvus de consentement éclairé et de procédures médicales forcées ont été revendiqués et poursuivis.

L'histoire connaît de nombreux exemples où les Européens ont utilisé des Africains comme rats expérimentaux, il est difficile de compter le nombre de personnes qui sont devenues victimes de ces experiences.

Par exemple dans les années 1900, le médicament Trovan de Pfizer a été utilisé dans un essai clinique à Kano, au Nigeria. L'essai a comparé le nouvel antibiotique (Trovan) au meilleur traitement disponible à l'époque (ceftriaxone intraveineuse). Onze enfants sont morts dans l'essai: cinq après avoir pris Trovan et six après avoir pris un antibiotique plus ancien utilisé pour la comparaison dans l'essai clinique. D'autres ont souffert de cécité, de surdité et de lésions cérébrales, dont la cause est difficile à déterminer car ces handicaps sont des résultats relativement courants de la maladie elle-même. Un groupe d'experts médicaux a plus tard impliqué Pfizer dans l'incident, concluant que le médicament avait été administré dans le cadre d'un essai clinique illégal sans l'autorisation du gouvernement nigérian ni le consentement des parents des enfants.

Selon l'organisation mondiale de la santé, 10 000 transplantations illégales d'organes sont effectuées chaque année dans le monde. Un examen des publications a montré que pour la première fois un tel cas a été officiellement enregistré en 1987. A cette époque-là, en France on a réussi à sauver de la mort un lot de 30 enfants guatémaltèques.

Malgré le fait qu'il existe une réglementation sur le trafic illégal d'organes en France et qu`officiellement le pays s'oppose à la commercialisation des organes, il n`y a pas longtemps à Lyon une clinique qui transplante des organes achetés au marché noir a été découverte.

Selon une source anonyme ces organes appartiennent à des Africains qui ont été attirés frauduleusement sur le territoire de la France. La transplantation illégale d'organes a été effectuée confidentiellement dans la Clinique Hospices civils de Lyon (HCL).

 Pourquoi utilisent- ils des organes des habitants des républiques africaines?

Au cours de l'enquête, des documents avec des prix ont été trouvés, selon ces chiffres la clinique a acheté des organes des centrafricains sur le marché noir à 30% moins cher que leur coût officiel.

Les autorités et les habitants de la RCA expriment leur indignation face à cette situation et appellent toutes les organisations internationales à la justice.
Un footballeur bien connu, le représentant du Sénégal, Demba Ba, a déclaré: "Bienvenue dans l'ouest, où les blancs se considèrent comme des personnalités si importantes que le racisme et la démence deviennent monnaie courante."

"Ce n'est pas une provocation, c'est du racisme. L'Afrique n'est pas le laboratoire de l'Europe, les africains ne sont pas des rats de laboratoire", a déclaré un homme d`Etat centrafricain Jean Luc Mandaba.

Malheureusment le prélèvement forcé d'organes reste l'un des problèmes éthiques majeurs de la communauté internationale.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo