Récupération : La seconde mort de Woungly Massaga
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Récupération : La seconde mort de Woungly Massaga :: CAMEROON

Des soupçons de détournement des frais destinés à l’organisation des obsèques de cette grande figure de la lutte d’indépendance au Cameroun surviennent un an après sa disparition.

Thierry Marcel Massaga est en colère contre certains responsables de la présidence de la République. En sa qualité du président d’organisation lors des obsèques du feu WounglyMassaga, dit commandant Kissamba, il attend toujours l’enveloppe du président de la République pour « honorer »la mémoire de cette grande figure de l’histoire du Cameroun, décédé en octobre 2020 des suites de maladie à Yaoundé.

« Pendant les obsèques du commandant Kissamba, nous avons reçu l’appel du gouverneur de la région du Sud, du sous-préfet de Lolodorf invitant la famille à se rendre au secrétariat général de la présidence de la République pour entrer en possession de l’aide présidentielle dans le cadre de ces obsèques. Nous avons également reçu la lettre du secrétaire général de la présidence de la République. Nous sommes allés au palais plusieurs fois et nous avons été informés que le dossier n’était pas encore prêt. Huit mois que nous attendons cet argent et j’ai fait plusieurs requêtes auprès du gouverneur de la région du Sud pour qu’il puisse intervenir afin que cet argent soit reversé à la famille, mais rien n’a marché.

Nous sommes en train de préparer les funérailles pour le 17 octobre, et nous comptons construire un mausolée pour le commandant Kissamba.Sa tombe est en train de se dégrader », déclare Thierry Marcel Massaga, président du Comité d’organisation lors des obsèques de Woungly Massaga. Le 11 décembre 2020, une correspondance du secrétaire général de la présidence de la République est adressée au gouverneur de la région du Sud.

« J’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir inviter le représentant de la famille du regretté Ngou oWoungly Massaga à prendre l’attache du secrétariat général de la présidence de la République dans le cadre de l’organisation des obsèques du susnommé », écrit Ferdinand Ngoh Ngoh, le secrétaire général de la présidence. Thierry Massaga explique que cette réaction du secrétariat général de la présidence de la République intervenait après son passage au cabinet civil de la présidence de la République où il avait déchargé une sommede 2 millions Fcfa pour l’organisation des obsèques de son oncle.

« Lorsque j’avais perçu l’argent au cabinet civil, j’avais accordé les interviews aux médias pour remercier le chef de l’Etat pour les deux millions Fcfa envoyés pour les obsèques du commandant Kissamba », ajoute-t-il.Woungly Massaga est décédé le 17 octobre 2020 à 84 ans. Cette figure emblématique de la lutte armée pour l’indépendance du Cameroun est morte dans une indifférence totale, selon ses proches.

Le commandant a été inhumé le 19 décembre 2020 à Lolodorf dans la région du Sud Cameroun.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo