SIEGE DES OPTICIENS: L'ORDRE APPELLE A LA LUTTE CONTRE LES CHARLATANS POUR LE RECUL DE LA CECITE
CAMEROUN :: SANTE

CAMEROUN :: SIEGE DES OPTICIENS: L'ORDRE APPELLE A LA LUTTE CONTRE LES CHARLATANS POUR LE RECUL DE LA CECITE :: CAMEROON

C'était vendredi dernier, à l'inauguration du nouvel immeuble - siège de l'Ordre national des opticiens du Cameroun ( Onoc). Le nouveau siège de l'Onoc se trouve au quartier Elig- Effa à Yaoundé, en face du Matgenie.  La cérémonie d'inauguration du bâtiment R+3 et flambant neuf, a eu lieu en présence du sous-préfet de Yaoundé VI, ainsi que de la délégation régionale du ministère de la Santé publique  pour le Centre.

Dans son discours de circonstance, la présidente de l'Onoc, Solange Venerande Douanla  a tiré la sonnette d'alarme sur l'exercice illégal rampant dans le métier. Plusieurs personnes non agréées et non formées, exercent impunément dans les soins de la vue et la vente des lunettes. Phénomène qui selon la nouvelle patronne des opticiens du Cameroun, fait gonfler de façon exponentielle, le nombre de personnes atteintes de cécité et de malvoyance.

 "J'appelle les opticiens à travailler à réduire le nombre d'aveugles. Nous appelons les autorités à ne pas se  rendre complices, en délivrant des autorisations de manifestation pour les compagnes de sensibilisation contre les malades de la vue", a déclaré Solange Venerende Douanla. Et de lancer à l'endroit des opticiens : " la santé n'est pas une valeur marchande ; le métier d'opticien ne  se pratique pas dans la rue, dans les marchés." Selon les statistiques avancées au cours de la cérémonie, le Cameroun compte seulement 250 opticiens inscrits à l'Ordre, et 170 autorisés à exercer.

 Pour ce qui est du nombre d'aveugles ou de malvoyants, le chiffre d'un million est avancé, selon une étude menée sous le règne de l'ancien ministre de la Santé publique, André Mama Fouda.  Pour l'ancien président de l'Onoc, Dr. Théophile Mbega ( 2011 - 2021), une école de formation a été créée aussi bien pour la formation fondamentale, que pour la formation continue des opticiens, afin de permettre aux uns et aux autres de se former, et ne plus être un danger pour la vue des populations. " Le phénomène de ces vendeurs de lunettes qui conduisent les gens à la cécité, doit cesser.

Les lunettes vendues partout comme vous pouvez le voir, ne sont pas adaptées à la correction de la vue. Il faut donc former ces gens, leur donner des compétences et les préparer à l'obtention des diplômes." Pour le reste, la présidente national de l'Ordre des opticiens du Cameroun a indiqué que le nouveau siège de la corporation, permettra un meilleur fonctionnement de celle-ci.  

Lire aussi dans la rubrique SANTE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo