Le Cameroun s’engage à fermer ses frontières à l’insécurité
CAMEROUN :: MéDIA

Le Cameroun s’engage à fermer ses frontières à l’insécurité :: CAMEROON

Des mesures ont été prises entre le Cameroun et le Nigeria dans le but de lutter contre l’insécurité aux frontières du Cameroun.

Cameroun-Nigeria de « Nouveaux engagements » écrit le quotidien Cameroon Tribune. Pour réduire à sa plus
simple expression, l’insécurité à la frontière commune, les deux pays ont pris de nouvelles résolutions hier à l’issue de la 8ème session du Comité de sécurité transfrontalière à Abuja : échange régulier d’informations, création d’activités économiques au bénéficie des jeunes, lutte contre la contrebande et la fraude douanière.

Le Quotidien estime que « Le Cameroun et le Nigeria font front  commun contre les hors-la-loi ». Pour le journal, Le Cameroun peut désormais avoir l’assurance que les bandes armées et autres terroristes n’auront plus pour  chemins tracés les voies maritime et terroriste du Nigeria et pour terres de refuge, les villes frontalières de ce pays voisins. C’est la principale trame de fond des résolutions prises par les délégations des deux pays à l’issue des travaux de la huitième session du comité de sécurité transfrontalière entre le Cameroun et le Nigeria.

Cet engagement se greffe au train de  mesures qui ont été adoptées à l’effet de stopper et traquer tous les trafics et mouvements d’argent, d’armes et de mercenaires vers le Sud-Ouest, le Nord-Ouest, l’Adamaoua, le Nord et l’Extrême-Nord Cameroun. La délégation camerounaise était conduite par Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale.  

La République Presse, le regard tourné vers l’étranger, convoque un Remaniement ministériel. Et invoque les « Enjeux d’un ministère des camerounais de l’étranger »Pour le journal, Devant le refoulement des représentations diplomatiques qui ne traitent qu’avec ‘’ la diaspora camerounaise nantie, bien souvent constituée de privilégiés ‘’ le constat selon lequel la majorité des casseurs et autres manifestants impétueux d’origine camerounaise vivant à l’étranger, révèle également qu’il s’agit pour le clair des cas de personnes en situation irrégulière. Des individus en proie à d’énormes difficultés, des laissés pour compte, qui faute d’interlocuteur et ou d’assistance étatique, versent dans l’antipatriotisme et exhalent avec indignité et hooliganisme, le sentiment d’avoir été abandonnées par leur patrie... 

Lire aussi dans la rubrique MéDIA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo