Conseil régional du Centre : Le recrutement qui divise
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Conseil régional du Centre : Le recrutement qui divise :: CAMEROON

Les critères édictés en vue du recrutement de deux consultants au Conseil régional du Centre enflamment l’opinion, notamment sur les réseaux sociaux. Dans l’avis à manifestation d’intérêt signé le 11 août, le président du Conseil, Gilbert Tsimi Evouna impose huit conditions aux postulants, parmi lesquelles « avoir une expérience de plus de 40 ans dans le métier d’assistante de direction ; avoir travaillé pendant plus de 30 ans dans une administration publique, une entreprise publique ou une  collectivité territoriale décentralisée ». 

Ce sont ces deux critères spécifiques qui suscitent la polémique. Pour les uns, les postes ouverts au Conseil régional du Centre sont « taillés sur mesure pour des gens qui attendent tranquillement dans l’ombre ». Pour les autres, seuls les « retraités » peuvent remplir ces exigences. À noter que « cette consultation concerne les assistantes de direction ». 

Quant aux autres critères, il faut : être une personne de bonne moralité installée au Cameroun justifiant de l’expérience dans le domaine d’assistante de direction ; être titulaire d’un Baccalauréat G1, minimum ; maîtrise de l’outil informatique avec les logiciels de traitement (Word, Excell, Publisher, Powerpoint) et internet ; être capable d’organiser une réunion de grande envergure ; avoir assister à une formation et/ou une conférence dans le métier d’assistante de direction ; avoir une bonne maîtrise de l’anglais. Pour le reste, les postulants ont jusqu’au 08 septembre prochain pour déposer leurs dossiers. 

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo