MASTHEO le Maître actuel du Makossa à Paris
FRANCE :: MUSIQUE

FRANCE :: MASTHEO le Maître actuel du Makossa à Paris

La ville de Paris a toujours été un vrai podium où de nouvelles voix de la chanson se font entendre. Ce dernier temps, c’est Masthéo qui fait la une. Masthéo ne caressait qu’un seul rêve faire la musique au haut niveau. Cet artiste camerounais, plein de ressources, fait danser les mélomanes dans toutes les soirées où il est amené à se produire. C’est un virevoltant bête de scène, qui s’est vite adapté à l’international si bien qu'on le considère aujourd’hui comme le nouvel ambassadeur du Makossa à Paris. Ses chansons sont connues du grand public et quand on les découvre, on ne peut hésiter d’esquisser quelques pas. Dans un spectacle où il se fait accompagner par des danseuses, on remarque une attrayante chorégraphie dirigée par le maître en personne. Masthéo dévoile son potentiel artistique dans la danse qui fait rêver.

Depuis la sortie de son premier tube, il y a 13 ans, Masthéo avait choisi de faire carrière dans la musique. Mais davantage une carrière professionnelle dans l’hexagone. Lorsqu’on revoit ses débuts où il reçoit la bénédiction de ses patriarches, tout montrait un chemin musical grandement ouvert. C’est À Bomono, village situé à 30 kilomètres de douala, qu’il s’intéresse à la musique à l’âge de 11 ans. Il commence par la chorale où il retrouve sa mère choriste. Dans un décor spirituel comme celui-ci il profite pour travailler sa voix. A 15 ans il se fabrique une guitare sous le parrainage de son grand père Ngongo Massango Honoré. Mais c’est à douala, ville cosmopolite et cité des artistes par excellence qu’il explose vraiment. Il a la chance de rencontrer   Nguimé Manulo, « le maître des maîtres ».

Il s’attache à ce dernier, mais celui-ci est constamment dans deux avions.  Masthéo ne se décourage pas. Sa route croise un autre génie de la guitare en la personne de Epangué Evarist dit EVA ; avec celui-ci, il ne fera pas un long chemin non plus. Evarist s’est installé à Yaoundé. Ce qui complique sa situation. Abandonné à lui-même, Masthéo arpente les rues de douala a la recherche d’un soutien morale. Il ne tardera pas à le trouver auprès de Longue Longue, Bisou Bass et Soppo drums, avec lesquels, il fonde un groupe qui va évoluer dans le cabaret Gopy à Bonamoussadi.

L’artiste, qui rêve de vivre de son art est mal payé à l’échelle local.  Marqué par ces mauvaises structures, il se sent méprisé. C’est alors qu’il décide de se lancer de façon autonome en jouant dans les restaurants de Bonapriso. C’est là que le public découvre ses œuvres. Les camerounais sont prisés des chansons anciennes comme celles de Francis Beby, (Idiba) incontournable dans les cabarets et Eboa Lotin. Grâce à la chanson Ngnima Ngnima, il est repéré par l’émission télé podium qui avait refait surface. Il passe à tam-tam weekend, le voilà sollicité à l’échelle internationale. Les promoteurs de Paris veulent le voir prester. Et c’est dans cette capitale que les choses sérieuses commencent, avec les chansons Ka Roba, et Ebo Mbo. L’unanimité est faite. Masthéo est champion.  Paris a sa nouvelle star.

C’est un bilan positif qu’il présente aujourd’hui. 5 disques à son actif (1998 Ngnigna-Ngnima, 2007 ça va Peter, téléphone portable en 2016, ka roba 2020 un single, cédez le passage en 2021 album complet de 11 titres.) Masthéo a participé à de grands festivals et spectacles internationaux et Mondiaux de la culture, sans oublier ses voyages en Afrique pour rencontrer des jeunes dont l’objectif est de les former et de les produire.

Aujourd’hui artiste complet, et multi instrumentiste. Masthéo est guitariste soliste et bassiste accompagnateur, pianiste, auteur compositeur, interprète, arrangeur et producteur. Au-delà du caractère musical et culturel de l’homme, il est un homme sociable, doté d’un humanisme ardent. Vous avez un incroyable talent amateur ou professionnel dans l’une de ces disciplines : le chant, la danse, la musique, la poésie, le slam, les contes, vous évoluez seul ou dans un groupe Masthéo sera là pour vous accompagner afin de vous aider à poursuivre votre rêve. Le chanteur s’est imposé sur la place parisienne. Il s’est perfectionné et c’est à juste titre qu’il déclare : « je ne suis pas un artisan, mais un artiste » ou encore quand il dit : « je suis un artiste ordinaire qui se manifeste extraordinairement. »

Lire aussi dans la rubrique MUSIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo