Contre la phobocratie à Yaoundé
CAMEROUN :: POINT DE VUE

CAMEROUN :: Contre la phobocratie à Yaoundé :: CAMEROON

La phobocratie est une société gouvernée par la peur et la nécropolitique. C’est une société où le pouvoir investit massivement dans la privatisation de l’autorité publique à travers le culte de la personnalité et la violence arbitraire exprimée par la nécropolitique, au lieu de la promotion d’opportunités d’épanouissement social et des libertés.

La nécropolitique est une recette pour une société en faillite et la dernière victime du régime de Biya, M. Christian Penda Ekoka, le savait très bien et c’est pourquoi il demande aux combattants de la liberté camerounais de ne pas perdre de temps à pleurer sa disparition mais d’utiliser leur puissance d’action.

En effet le pouvoir au Cameroun n’est ni sacré ni animé par une raison éternelle, mais par une cabale de voyous gérontocrates calcifiés et sclérosés ancrée dans le culte de l’immortalité obscène d’un despote sénile manquant de légitimité et de moins en moins de pouvoir réel pour écraser l’opinion publique en pleine révolution numérique que les organisations de défense des droits humains, telles que le CL2P, aide à s’inscrire dans la culture politique camerounaise.

Au CL2P, nous prenons le rôle des réseaux sociaux au sérieux.

C’est pourquoi nous devons tous, en dépit de nos différences et divergences d’opinions, activement militer en faveur d’une interdiction formelle des emprisonnements politiques, généralement déguisés ou maquillés sous l’emprise de la propagande en détentions de droit commun, dans des pays qui se présentent de surcroît à la face du monde comme des démocraties dites avancées ou apaisées.

On ne peut fondamentalement pas se prétendre démocrate en infligeant insidieusement la mort à celles et ceux qui ont le seul malheur de s’être opposés à vous par leurs idées, ou de représenter de potentiels et redoutés concurrents dans la lutte pour le pouvoir, ainsi que leurs partisans, proches parents et amis.

L’héritage de Penda Ekoka est que le régime de Yaoundé est du mauvais côté de l’histoire parce que l’État est à court de légitimité, de rationalité et de pouvoir pour écraser totalement la société civile résistante.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P

http://www.cl2p.org 

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo