Cameroun-FMI : Ciel sans nuages… ??
CAMEROUN :: ECONOMIE

Cameroun-FMI : Ciel sans nuages… ?? :: CAMEROON

Le Font monétaire international concède au Cameroun un accord triennal soutenu par la facilité élargie de crédit d'un montant de 375 milliards Fcfa.

La date du 29 juillet 2021 restera historique pour le Cameroun. Le pays vient de négocier et de conclure avec succès un nouveau programme économique et financier appuyé par le Front monétaire international (FMI) et couvrant la période 2021-2024. Dans une annonce publiée hier, le ministre des finances souligne que la mise en œuvre de ce nouveau programme va permettre d'amorcer la reprise économique à partir de cette année 2021 d'atteindre une croissance forte, soutenue et inclusive adossée à des financements adéquats et une politique budgétaire compatible avec la lutte contre l'expansion de la pandémie à coronavirus (Covid-19). Il importe de souligner que les efforts du Cameroun dans la gestion du Covid-19 produisent un effet positif de satisfaction auprès des bailleurs des fonds.

 Point n'est besoin de rappeler que sur le plan purement sanitaire, s'agissant de la pandémie du Covid-19, même si on déplore à l'instar de tous les pays un nombre considérable des morts, la stratégie gouvernementale dans ce domaine s'est montrée efficace. C'est tout naturellement que le conseil administratif du FMI a au cours de sa session de ce jeudi 29 juillet 2021, approuvé un accord triennal soutenu par la facilité élargie de crédit et le mécanisme élargi de crédit pour un montant de 483 millions de DTS. Soit environ 375 milliards de Fcfa sur la période, équivalent à 175% de notre quotte part. Pour le ministre Louis Paul

Motaze, cette nouvelle confiance que le FMI accorde au Cameroun s'inscrit dans l'optique de soutenir les efforts de renforcement de la position extérieure du gouvernement camerounais, ainsi que du de redressement des finances publiques du pays. « Le conseil administratif du FMI a également approuvé le décaissement au profit du Cameroun d'une première tranche de 45% de notre quotte part. Soit 96 milliards de Fcfa », souligne le MINFI.

Eurobonds à Paris

Au moment où le gouvernement camerounais se réjouit de cette nouvelle bouffée d'oxygène, il y a lieu de se rappeler que sur le plan budgétaire, les choix pris par le gouvernement et la mise en place du Cas Covid-19 ont été salutaires. L'option du Cameroun aura non seulement permis la fluidité des opérations budgétaires, mais également d'augmenter de façon significative l'auditabilité et l'ensemble des processus dans le cadre de la gestion des fonds Covid-19 au Cameroun. Au regard de ces constats, il apparaît toutes proportions gardées que la stratégie gouvernementale de riposte à la Covid-19 au Cameroun a été efficace. En conséquence, la décision des administrateurs du FMI qui intervient à moins d'un mois après le succès réalisé par le Cameroun sur les marchés internationaux des capitaux dans le cadre de l'émission d'un nouvel Eurobond de 450 milliards de Fcfa destiné en partie au rachat de l'Eurobond de 2015.

Pour Louis Paul Motaze, le nouvel accord triennal constitue à n'en point douter « un signe d'encouragements aux réformes que mène le gouvernement, sous la houlette du Président de la République Paul Biya en vue de l'émergence économique et sociale du Cameroun à l'horizon 2035 », avoue le MINFI. Sa satisfaction est totale car Louis Paul Motaze est convaincu que sous la coordination du Premier ministre chef du gouvernement, tout sera mis en œuvre pour atteindre les résultats poursuivis par ce nouveau programme. Ledit programme, soutient le MINFI, bénéficiera également d'importants concours d'autres partenaires techniques et financiers.

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo