L'Ong Wocotomadi souffle sa 10è bougie sur fond d'unité du Cameroun
CAMEROUN :: SOCIETE

L'Ong Wocotomadi souffle sa 10è bougie sur fond d'unité du Cameroun :: CAMEROON

Clou des manifestations les 30 et 31 juillet 2021, avec au menu, des expositions d'oeuvre d'art, une campagne de dépistage du diabète et de l'hypertension. D'autres ingrédients vont meubler l'événement qui a pour cadres le musée national et l'esplanade de l'hôtel de ville de Yaoundé la capitale politique du Cameroun.

L'Ong World Coming Together to Make a Difference ( Wocotomadi, Inc) souffle sa 10ème bougie. Un anniversaire couplé à la 4ème édition de la Journée internationale des rois et chefs traditionnels. La préparation de cet événement qui réaffirme le caractère un et indivisible du Cameroun, a donné lieu à une conférence de presse mardi dernier. C'était au monument de la Réunification à Yaoundé. Le thème retenu est  " La décentralisation, implication des chefs traditionnels dans les régions et opportunités de développement".

" Le Cameroun n'a jamais été divisé. Il faut que nos chefs traditionnels transmettent aux populations que le monument de la réunification représente un Cameroun qui n'a jamais été divisé", a tenu à faire savoir la présidente nation de Wocotomadi, Louisette Ndongo Zinga. Et de poursuivre : " Il a fallu cinq ans pour reconstruire le Cameroun et le symbole de cette reconstruction c'est le monument de la Réunification. Voilà pourquoi notre événement qui  aura lieu le 30 juillet est l'événement d'une Ong qui rassemble les Camerounais de l'Est à l'Ouest, du Nord au Sud".

Interrogée sur le timing et l'opportunité d'un événement qui coïncide avec les manifestations de la diaspora anti régime Biya à Genève, Louisette Ndongo Zinga a certes répondu "non et non", mais ne s'est pas fait prier pour dire que son Ong est radicalement opposée à la division du Cameroun, et aux attaques contre le chef de l'État et les institutions. " Nous travaillons pour la paix et l'unité du Cameroun. Nous ne pouvons donc pas être d'accord avec ceux qui veulent nous diviser, et s'attaquer aux institutions, notamment au chef de l'État", a-t-elle martelé.

Le temps forts de l'événement du 27 juillet dernier, reste la procession des rois et chefs pour la paix. Une articulation ponctuée d'un rite accompagné d'un tam-tam, sous la conduite du chef traditionnel  Théodore Ondigui des Mvog Atemengué. Un rite suivi de plusieurs incantations appelant au vivre-ensemble, à la paix et à l'unité du Cameroun, dans le respect des institutions, en commençant par la première : le président de la République. " Nous avons procédé à un défilé traditionnel. La procession de ce jour reflète une force. Quand nous disons oui à une personnalité, celle-là s'assoit trois ou sept fois et c'est ce que nous avons fait. Cela signifie que toutes les régions seront assises. Il suffit simplement que nous acceptons le vivre-ensemble", dira le chef traditionnel.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo