Dr. Corantin Talla: " Le parlement des étudiants n’était pas une organisation tribale pro-bamileke"
CAMEROUN :: LE SAVIEZ-VOUS

CAMEROUN :: Dr. Corantin Talla: " Le parlement des étudiants n’était pas une organisation tribale pro-bamileke" :: CAMEROON

La composition tribale d’une organisation de lutte n’est pas en soi un problème si l’intention est de se battre pour le plus grand bien de tous les Camerounais.

Le parlement des étudiants était  taxé à tord par certains extrémistes au pouvoir ou proches du pouvoir comme manda fils, Messi Messi Jean etc...d’organisation anglo bamileke car non seulement nous luttions pour tous les étudiants en particulier et tous les Camerounais en général.

Au début de notre mouvement pour une conférence nationale souveraine et pour la résolution de nos propres académiques il y’a eu coïncidence que les leaders connus soient Bamilekes.  

Mais je puis vous rassurer que le premier comité exécutif que je présidais et qui a été mis sur pied le 03 avril 1991, était compose des non bamilekes comme Njock, Um Mahop, Bakesong Rick, Chebe Elsie alias Margaret Tatcher, chebe edwin, chah orlando, eyock , samba itolo etc.....

En rappel, c’est le 02 Avril 1991 que je baptisais le nom de notre mouvement ‘Le parlement’, tenu sur un fût devant le restaurant À. C’est ce meme soir après l’attaque a gas lacrymogène sur mes combattants par hélicoptère conduit par des pilotes israéliens que je décidai de ré localiser stratégiquement l’état-major du parlement au lieu que je baptiserai Bassora, à Bonamoussadi à l’oree d’Obili, juste à côté du petit pont qui reliait l’université au quartier Obili.

Cette position nous offrait un avantage car nous pouvions voir la soldadesque de Biya venir de loin et les combattre Corp à Corp dans les labyrinthines de ce coin.

Ce jour , Ni Senfo ni Waffo n’était présent lors de la délocalisation car après la marche de Mokolo où Waffo et moi nous sommes réfugiés chez ma tante au quartier Madagascar , ce dernier était rentré dans sa chambre.  Il a apprendra quelques jours plus tard par l’intermédiaire de ses voisins de chambre que les réunions du parlement dirigées chaque nuit par son ami Corantin Talla rebaptisé Général Schwarzkopf se tiennent chaque nuit à Bassora.  

Trois personnes prenaient généralement part : le président Corantin Talla alias Général Schwarzkopf, le vice président Christopher Atene Acha, et la trésorier en charge de l’effort de guerre Chebe Elsie alias Margaret Tatcher.

Quant à Senfo Tonkam, son mouvement dénommé coordination nationale des étudiants camerounais n’avait pas encore fait alliance avec mon parlement.  Néanmoins, il enverra un émissaire le 06 avril 1991 , je croyais nommé Yimga, me rencontrer dans mon nouvel état major de bonamoussadi pour initier une rencontre avec Senfo que je connaissais pas, par méfiance je déclinai l’offre car j’avais appris que ce dernier qui présidait une organisation légalisée nous avait taxé de vandales lors d’une interview a cameroon tribune.

Ce n’est qu’après mon exil à la CEE en compagnie de Waffo et feu Yimga Yotchou suite à l’accusation fallacieuse contre moi d’assassinat de l’étudiant Ndam Soule que le groupe de Senfo se rapprocha de mes collaborateurs direct comme Njock et Acha pour proposer la tenue d’un meeting conjoint Parlement-CNEC au Mateco sous le couvert de la légalité du Cnec.  

Comme le mot parlement était déjà populaire et popularisé par moi même et autres, Senfo et ses amis parleront désormais du Parlement de la coordination....ou tout simplement parlement par un jeu de mot qui créera un bicephalisme au sein de notre mouvement au point où Challenge hebdo l’appelait président du parlement et Le Messager m’appelait leader du parlement...

En 1992 pour régler ce conflit de leadership une réunion se tiendra chez Aaron Ngomo à Yaoundé. Et à l’issue de cette réunion , il était décidé que la coalition parlement-cnec devait être dorénavant dirigée par un triumvirat dirigé par Talla Corantin, Senfo Tonkam et Acha Christopher.  

Mais comme Senfo n’était plus étudiant au Campus, je dirigerai effectivement le mouvement et conduira la délégation du parlement aux travaux de la préparation de la tripartite.

Acha et Fadimatou seront à ces travaux avec moi.....la suite et les détails croustillants dans mon prochain livre de 300 pages sur le parlement, son histoire, ses symboles, ses stratégies organisationnelles, ses alliés non étudiants, sa branche d’action et ses moyens d’action, son bilan, et la perspective d’avenir pour parachever la lutte et instaurer une Démocratie durable dans notre pays.

Dr. Corantin Talla , PhD.  Alias Général Schwarzkopf
Leader fondateur et baptiseur et stratège du Parlement des Étudiants Camerounais
Opposant trentenaire au régime de Biya en exil aux Usa
President, Conscience du Cameroun
Chef d’entreprise et consultant en base de données informatique ayant consulté pour la NASA, us département of defense, us department of justice, us department of commerce, us department of agriculture, Boeing, GE capital etc
Candidat déclaré à la présidentielle de 2016
Futur président de la République du Cameroun

Une révolution dénuée d’intelligence stratégique est forcément vouée à l’échec

J’invite les jeunes combattants d’aujourd’hui a plus d’intelligence stratégique et à moins de tapage inutile.  Qu’ils sachent que l’effet de surprise a plus d’impact et de chance de succès que des annonces pompeuses des plans d’actions.  A un plan A de dissuasion, il faut toujours un plan B et voir un plan C d’attaque. Il faut aussi compartimenter les actions et s’organiser en cellules d’actions . Faire moins de bruit mais agir et exporter la lutte sur le terrain des opérations et menacer le pouvoir sur le plan économique....etc

Lire aussi dans la rubrique LE SAVIEZ-VOUS

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo