Manifestations contre Paul Biya à Genève : Le tir groupé contre la BAS.
CAMEROUN :: MéDIA

CAMEROUN :: Manifestations contre Paul Biya à Genève : Le tir groupé contre la BAS. :: CAMEROON

Les manifestations contre Paul Biya organisées par la Brigade Anti-sardinards devant l’hôtel intercontinental à Genève en Suisse ont été diversement interprétées. Une histoire du verre à moitié vide et à moitié plein. La presse y est revenue, avec des mots drus.

Le journal l’Équation plante le décor pour exalter « La diplomatie gagnante de Samuel Mvondo Ayolo ». Diplomate de
carrière, discret et pondéré, le ministre Directeur du Cabinet civil de la présidence de la République a usé de son tact diplomatique en activant ses réseaux d’influence. Lesquels, grâce à la force des arguments, ont persuadé les autorités helvétiques à interdire la manifestation programmée par la BAS-MRC.

Cameroon Tribune, le quotidien à capitaux publics quant à lui s’exclame « Echec ! ». Avant de poursuivre, Annoncée à grand renfort de  publicité, la marche d’une certaine frange des Camerounais de la diaspora visant à perturber le séjour du chef de l’Etat a purement et simplement été interdite par les autorités helvétiques, malgré des velléités de résistance orchestrées par quelques individus.  

Le Quotidien Le Messager s’intéresse à Chantal Biya à Cannes : « Le rendez-vous manqué ! ». Alors que les  activistes de la Brigade anti sardinards (Bas) ont investi les rues de Genève samedi dernier pour manifester contre le Pouvoir de Yaoundé, l’épouse du chef de l’Etat s’est rendue à la cérémonie de clôture de la 74ème édition de ce rendez-vous du 7ème Art. A quelles fins ?  Avant de conclure que « La manifestation se termine en affrontements ». Organisé par le collectif d’organisations des activistes camerounais de la diaspora, protestant contre la visite du Chef de l’Etat en Suisse, le rassemblement de samedi dernier, Place des nations, a tourné en mini-émeute.

S’appuyant sur l’interdiction de la manifestation par la Suisse, le Journal La Nouvelle déclare « La Bas KO à Genève ». Le gouvernement helvétique a décidé d’interdire la tenue de la manifestation de ce mouvement ethno-fasciste prévue samedi 17 juillet dernier à Genève en Suisse. Au même moment, nos sources indiquent que l’hôtel intercontinental a saisi la justice contre certains manifestants.

L’indépendant va plus loin pour parler de « L’escalade de l’ethno fascisme ». Pour ce bihebdomadaire paraissant à Yaoundé, La politique de la haine tribale et la stratégie insurrectionnelle comme mode d’accession au pouvoir, réprimée et condamnée à Genève le week-end dernier. La liste des douze (12) forcenés de la BAS frappés par la Justice helvétique.

Face à la Montée des discours haineux, Le journal Emergence met la balle au centre pour inviter « Paul Biya doit réconcilier les
Camerounais ». Avant de s’offusquer, Les Bamilèkés et les Bétis s’étripent sur toutes les plateformes, sur fond d’ostracisme.  

Lire aussi dans la rubrique MéDIA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo