Fridolin Nke convoqué à la SÉMIL
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Fridolin Nke convoqué à la SÉMIL :: CAMEROON

L’enseignant d’université sera entendu le 21 juillet prochain pour incitation à l’insurrection et la mutinerie au sein des forces de défense.

Fridolin Nke, enseignant au département de philosophie à l’Université de Yaoundé I, sera auditionné le 21juillet 2021 pour « incitation à l’insurrection et à la mutinerie au sein des forces de défense » à la Sécurité militaire à Yaoundé. Sa convocation lui a été adressée par le chef de la Division d’enquête du ministère de la Défense.

Tout part du fait que, l’enseignant d’université a annoncé samedi 10 juillet 2021 sur sa page Facebook, qu’il fera un direct le 11 juillet à 17h pour parler du chef de la Division de la sécurité militaire. Un jour après cette publication, un message audio, qui serait le fruit d’un échange téléphonique entre l’enseignant de l’université et le chef de la Division de la sécurité militaire a fait le tour de la toile. Dans cet échange téléphonique « violent », le chef de la Division de la sécurité militaire met l’universitaire en garde de renoncer à son projet de faire un direct sur lui et sur l’armée. Sauf que, l’enseignant de l’université ne s’est pas laissé faire en rappelant à son interlocuteur qu’il est une personnalité publique et toute personne peut parler de lui.

Le Dr Fridolin Nke que nous avons contacté hier au téléphone dit ne pas savoir exactement ce pourquoi il a été convoqué à la SÉMIL. Certains avocats estiment que la convocation d’un civil à la sécurité militaire pose un problème. Me Hyppolite Meli, avocat au barreau du Cameroun explique : « Le fait que la convocation soit signée par l’un des protagonistes de l’échange téléphonique pose d’abord un problème qui relève de l’acharnement. En plus, je ne pense pas que la SÉMIL ait les prérogatives pour auditionner des civils ».

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo