Manifestation du 3 Juillet à Paris: Le général  Robert Wanto explique la présence des « Ambazoniens
FRANCE :: POLITIQUE

FRANCE :: Manifestation du 3 Juillet à Paris: Le général Robert Wanto explique la présence des « Ambazoniens

C’est  en plein cœur du 18ème Arrondissement de Paris et plus précisément au siège du Conseil des Camerounais de la Diaspora que Camer.be est allé à la rencontre de Robert Waffo Wanto. Autrefois les étudiants de l’université de Yaoundé l’appelaient Général Colin Powell. Il est l’un des pères fondateurs du Parlement estudiantin dans les années 90 au Cameroun et à ce jour le président du Conseil des Camerounais de la diaspora. Dans cet entretien accordé à notre rédaction, l’infatigable « Général Robert Wanto » revient sur le déroulé de la manifestation anti Biya du 03 juillet 2021 à Paris. Il commente également le verdict dans l'affaire dite du « saccage de l'ambassade du Cameroun à Paris » en 2019 , rendu public le lundi 5 juillet à Paris contre lui et deux autres activistes Camerounais. Lisez plutôt... 

La manifestation organisée le 3 Juillet 2021 à Paris par des opposants au régime de Paul Biya était ce un succès ou un échec ?

Comme le dit si bien un adage; une image vaut parfois mieux que mille discours.
Regardez par vous-même la marée humaine dans les rues de Paris, pour une manifestation qui n'était pas gagnée d'avance compte tenu du contexte de légère sortie de crise sanitaire. C'est une double victoire à  la fois vis-à-vis du Ministère de l'Intérieur français, que je remercie, qui a beaucoup tergiversé pour accepter la tenue de ce tout premier méga rassemblement dans la capitale française. Et une victoire quant au nombre de manifestants et la qualité des messages prononcés.

Nous avons tous constaté que les chefs séparatistes se réjouissent de ce que la BAS, le CCD dont vous êtes le patron et les autres activistes Camerounais  soient en train de leur apporter du soutien. Était- ce nécessaire de manifester avec ce qui se font appeler  les ambazoniens ?

Le CCD invite qui il veut à ses manifestations, libre à chacun de l'interpréter à sa façon...
C'est d'ailleurs l'occasion pour moi, au nom du CCD et de toute la Diaspora Combattante ( BAS, AMAZONES, FOURMIS MAGNANS, FEMMES INDIGNÉES, BOOBI TANAP, ALTERNANCE C'EST KAMTO...) de dire infiniment merci au MRC ( Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, Ndlr) et aux Compatriotes de L'AMBAZONIE qui ont bien voulu répondre présent à notre invitation, et ce de la plus belle et visible des manières.
Faudrait-il ici vous rappeler que le CCD est toujours dans l'anticipation et même se situe déjà dans l'optique du Dialogue National Inclusif...  Le CCD ne peut pas  empêcher à un citoyen de manifester son ras-le-bol  vis-à-vis d'un système  génocidaire, Nous voulons l’arrêt de la guerre au NOSO 

L'opinion publique pense pour certains , que vous êtes tous des membres du MRC. Pouvez vous confirmer ou infirmer cette information ?

Pour votre gouverne, le CCD  ( Conseil des Camerounais de la Diaspora ) est né officiellement en 2005 et a pour objet l'édification d'un État de droit au Cameroun
Il faut aussi noter que certains éminents responsables du CCD se trouvent également être des responsables dans des partis politiques d'opposition tels que l' UPC, l' UDC, le SDF pour ne citer que ceux-là.
La seule question qui vaille est la suivante :Est-ce que le MRC lutte pour l'avènement d'un État de droit au Cameroun ? Auquel cas le MRC et le CCD sont des alliés objectifs.

Revenons sur une autre actualité brûlante, celle du  procès de l'Etat du Cameroun contre vous et d'autres activistes , au sujet du saccage à l’ambassade du Cameroun à Paris, Nous vous avons vu jubiler le 5 juillet dernier après votre condamnation en compagnie de deux autres activistes anti Biya par la justice française à 03 mois de prison avec sursis. Selon vous, est ce un victoire sur le pouvoir de Yaoundé ou un échec ?

Oui c'est une très grande victoire contre la dictature camerounaise qui avait entamé cette démarche judiciaire avec grand bruit tout en surfant sur des chefs d'accusation aussi ronflants que farfelus.
Oui, j'ai beaucoup jubilé pour mes jeunes Camarades de lutte, Abdoulaye Thiam Alias "Commandant Calibri" et Nelson Azonsop alias " Maître Corbeau" , qui à travers ce verdict échappent à une compromission de leurs démarches administratives dans le cadre de leur régularisation.
En ce qui me concerne particulièrement, j'accepte avec courage et bravoure le fait que ma condamnation soit inscrite dans mon casier judiciaire, même si cela m'empêche dorénavant d'exercer dans ma profession principale à savoir l'ingénierie du management de la sécurité incendie, de la Sûreté et de la sécurité du travail.
Je considère cela comme étant une fois de plus le prix à payer pour faire triompher notre patrie.

Vous trois, tous membres actifs de la Brigade Anti-Sardinards (BAS), mouvement des activistes de la diaspora opposés au régime de Yaoundé, devriez vous acquitter chacun d’une somme de 127 euros (83 000 FCFA) représentant l’amende, ainsi que des dommages et intérêts en solidarité qui s’élèvent à 4500 euros (moins de 3 millions de FCFA). Un commentaire de votre part.

Je salue avec beaucoup de déférence le geste fort des Compatriotes qui ont bien voulu contribuer au paiement de ladite amende individuelle de 127€ à verser au greffe et des dommages et intérêts solidaires de 4500€ pour les préjudices subis par la partie civile . C'est la preuve patente que tout le monde se sent concerné par cette lutte de libération avec tous les avatars qu'elle peut engendrer.

Quelle sera la prochaine destination ou adresse de votre prochaine sortie publique ?

En me gardant d'être  trop loquace, je peux quand même vous mettre la puce à l'oreille que la Diaspora Combattante entreprendra très prochainement le tour de certaines capitales européennes pour appeler nos partenaires européens à une implication plus forte dans la recherche de la paix au Cameroun. Pour ce qui est des détails, vous en saurez davantage après les prochaines Rencontres De Concertation de la Diaspora Combattante.

Un dernier mot à l'intention de nos lecteurs ?

Si tant est qu' une bonne  majorité de vos lecteurs se trouvent être des Camerounais épris de paix, de démocratie et de justice, je les exhorte à une plus forte implication dans la recherche du retour d'une paix durable sous-tendue par une démocratie véritable et un État de droit au Cameroun.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo