A Paris, les Camerounais crient sur le régime de Paul Biya
FRANCE :: POLITIQUE

FRANCE :: A Paris, les Camerounais crient sur le régime de Paul Biya

En arrêt forcé en raison des restrictions imposées par les autorités  locales dues à la crise sanitaire depuis le 24 octobre dernier, les célèbres manifestations de la diaspora camerounaise contre le régime de Paul Biya ont repris de plus bel  ce samedi 03 juillet  2021,  à la Place de la République à Paris  

A l'initiative de plusieurs organisations de la diaspora camerounaise combattante, environ 1000 personnes, selon la police française, ont manifesté samedi entre 13h00 et 18h00,  pour appeler à un changement politique au Cameroun et démontrer  leur ras-le-bol contre le régime au pouvoir à Yaoundé au Cameroun.

Les organisateurs précisent que ce nombre est augmenté si les départs et arrivées des différents groupes qui ont rallié la manifestation et la marche sont pris en considération.

Les manifestants  s'indignent des violations récurrentes des droits humains au Cameroun,  les massacres dans les régions du sud-ouest et du nord-ouest , les pillages qui ont régulièrement cours au Cameroun  et dénoncent  de nombreux  détournements liés  à  la Gestion  des Covid-19 et de la Can 2022. Ils réclament un processus électoral normalisé.

Plusieurs d'entre eux  arboraient  arboraient des tee-shirts avec le message: «L'alternance c'est Kamto» «  Free Ambazonia ». Sur d'autres polos, on pouvait lire «Cameroon we can». «  Les Justicières » , "Cameroon Stop Repression", etc...

"Nous avons montré au monde l’importance des Camerounais de la diaspora qui veulent un changement" , a déclaré  Béatrice T. venue manifester, malgré une opération à la hanche qui la condamne à utiliser les béquilles. Ou cet autre manifestant fervent défenseur de la cause anglophone au Cameroun « ils continuent à assassiner  notre notre peuple mais pas ses idées » «  Aujourd’hui commence l’étape supérieure de cette lutte et, tous les  Camerounais mobilisés, nous jurons  à protester pacifiquement jusqu’à l'obtention du changement », a-t-elle souligné lors de cette vaste mobilisation de la diaspora camerounaise, la plus importante de ces  derniers mois,

Vêtus en majorité de noir, bleu et blanc, agitant des drapeaux vert, rouge et jaune, tenant en main des pancartes où l’on pouvait lire « Oui au changement »  «  Kamto ou rien » «  Non au tripatouillage des urnes » etc. une foule en colère remplissait en fin d’après-midi la grande Place de la République.

La foule a été maintenue en haleine pendant plus de 4heures par quelques visages bien connus de la contestation du régime  au pouvoir à Yaoundé. Notamment le rappeur Valsero ,Cyrille Kemmegne, ancien journaliste de la CRTV, la chaîne publique, Pierre Ngaetan Ngankam, militant du MRC qui avait reçu deux balles dans sa jambe gauche lors de la manifestation du 26 janvier 2019 au Cameroun et emprisonné par la suite, l'artiste Willy De Paris, Wilfried Siewé, Kamoua la Panthère, Bouba Dalil, Djimeli Djiff, Justine Boukam, Kate D'Argone, La Twins, etc
 
Les organisateurs de cette manifestation de la diaspora camerounaise à Paris ont annoncé plusieurs autres manifestations dans les semaines à venir à Bruxelles, Genève, Londres, Montréal, Washington

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo