Guillaume Soro : "Je ne renoncerai pas à ce combat"
CÔTE D'IVOIRE :: POLITIQUE

CÔTE D'IVOIRE :: Guillaume Soro : "Je ne renoncerai pas à ce combat" :: COTE D'IVOIRE

Condamné à une peine de prison à perpétuité mercredi (23 juin 2021), Guillaume Soro rejette le verdict du tribunal criminel d'Abidjan.

Soro Guillaume, 49 ans, ainsi que 19 de ses proches étaient poursuivis pour "complot", "tentative d'atteinte contre l'autorité de l'Etat" et "diffusion et publication de nouvelles fausses jetant le discrédit sur les institutions et leur fonctionnement, ayant entraîné une atteinte au moral des populations".

Le procureur avait requis la perpétuité dans le procès qui a débuté le 16 mai dernier. Il a donc été suivi par la juridiction ivoirienne. 

L'ancien Premier ministre et ancien Président de l’Assemblée nationale de la République de Côte d’Ivoire (2012-2019) voit en cette décision de justice le choix de "m’écarter définitivement du jeu politique en Côte d’Ivoire."

Soro Kigbafori Guillaume conclut : "Je ne renoncerai pas à ce combat." Il était jugé par contumace (c'est à dire qu'il n'était pas présent à l'audience) pour des faits qui remontent à 2019, année où il a fuit la Côte d'ivoire pour vivre en exil.

La justice ivoirienne a également prononcé la dissolution de son parti politique dénommé Générations et Peuples Solidaires (GPS).

La justice ivoirienne va émettre à son encontre un mandat d'arrêt international.

Soro Guillaume va interjeter appel contre cette décision selon son avocat Me Raoul Goiby. 

DÉCLARATION 

La justice de Côte d’Ivoire vient de prendre devant l’Histoire, la sinistre responsabilité de prononcer contre mes compagnons, mes frères, certains membres de ma sécurité et moi-même, des condamnations allant de la perpétuité à 17 mois d’emprisonnement ferme.
 
Elle prononce également la dissolution de Générations et Peuples Solidaires (GPS), mouvement politique et citoyen, dont je suis le Président.

Je rejette totalement ces verdicts iniques, prononcés en dehors de toutes les règles de droit et dictés uniquement par des considérations d’ordre politique. 

Il n’est caché à personne que le but ultime de ce procès est de porter un coup d’arrêt au projet politique dont je suis porteur et de m’écarter définitivement du jeu politique en Côte d’Ivoire. 

Ce procès aura démontré, une fois de plus, la compromission de l’appareil judiciaire ivoirien et sa soumission volontaire aux diktats de l’Exécutif.

Ces verdicts viennent renforcer ma conviction qu’il faut se battre courageusement et sans faiblesse contre la captation de l’État ivoirien et la mise sous tutelle de toutes ses institutions.

Je ne renoncerai pas à ce combat.

Soro Kigbafori Guillaume
Président de Générations et Peuples Solidaires
Ancien Premier ministre
Ancien Président de l’Assemblée nationale de la République de Côte d’Ivoire

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo