Un père bastonné par ses fils à Yaoundé
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Un père bastonné par ses fils à Yaoundé :: CAMEROON

Les deux adolescents lui font le reproche de violenter régulièrement leur génitrice.

Mauvaise soirée dans la famille Essomba, au quartier Ekounou au lieudit « Ayéné ». Deux adolescents respectivement âgés de 12 ans et 14 ans ont décidé de donner une correction à leur père adoptif le 13 juin dernier. La scène s’est déroulée aux encablures de 17h. Le chef de famille emprunte le chemin du retour pour son domicile. Ce dernier fredonne un refrain dont il est le compositeur. « Je suis le meilleur. Je n’ai peur de personne. Je dégage tout sur mon chemin », chante-t-il, visiblement ivre. Une fois à la maison, place aux éclats de voix et pleures.

« Nous avons entendu des voix s’échapper de la concession. Des minutes plus tard, nous avons suivi le chef de famille Jean Paul Essomba crier : « Ils vont me tuer. Au secours ! », rapporte une riveraine. Un autre habitant du coin d’ajouter : « J’ai suivi comment il insultait d’abord sa femme. Après, c’était autour des enfants. Ils n’ont pas digéré cet écart de comportement. Ces derniers ont commencé à rouer leur père de coups ».

Selon les enfants de « Pa’a Paul », il est habitué à taper sur leur mère tous les soirs. « Chaque soir qu’il rentre, il tape sur notre maman. Il commence par demander de la nourriture. Quand on lui sert son plat, il dit toujours que ce n’est pas bon. Il ne rationne presque jamais à la maison. Mais, il veut qu’on prépare ce qu’il veut manger », explique courroucer l'aîné âgé de 14 ans. Les enfants ne sont pas les seuls à être en colère. Les voisins disent en avoir marre du mauvais comportement de ce père « irresponsable ».

« Quand il rentre, on ne peut plus dormir. Il crie toute la soirée. Il bagarre avec sa femme et insulte tout le monde. Vraiment c’est insupportable », se plaint Blanche O. Pour certains habitants de ce coin, l’acte de ces garçons est salvateur. Et pour les concernés, cette démarche est dans l’intérêt de protéger leur génitrice.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo