Intrusion à l'ambassade du Cameroun à Bruxelles : Le Minrex convoque l’ambassadeur de Belgique
BELGIQUE :: SOCIETE

Intrusion à l'ambassade du Cameroun à Bruxelles : Le Minrex convoque l’ambassadeur de Belgique :: BELGIUM

Éric Jacquemin est allé s’expliquer au sujet de l’intrusion de militants de la Bas dans l’ambassade du Cameroun à Bruxelles  lundi.

Les choses sont allées très vite. Après qu’un groupe de ressortissants camerounais naturalisés belges ont pris d’assaut l’ambassade du Cameroun à Bruxelles, hier lundi, le ministre des Relations extérieures (Minrex), a réagi en convoquant à son bureau l’ambassadeur du royaume de Belgique au Cameroun, Eric Jacquemin. Lejeune Mbella Mbella a demandé des explications au diplomate belge au sujet de cette attaque jugée inacceptable et dont les auteurs sont présentés comme des militants de la « Brigade anti-sardinards (BAS) », une organisation de Camerounais de la diaspora hostiles au pouvoir de Yaoundé et qui a systématiquement troublé les derniers séjours du président de la République, Paul Biya, à l’étranger depuis 2018. La partie camerounaise dénonce des failles dans le dispositif sécuritaire autour de son ambassade, anomalie diplomatique qu’elle met sur compte des autorités belges en convoquant la Convention de Vienne de 1961 qui consacre l'inviolabilité des locaux de la mission.

Éric Jacquemin s’est défendu en indiquant que les assaillants ont eu accès à l’ambassade en se présentant comme des demandeurs de visas d’entrée au Cameroun. Il a, par ailleurs, assuré qu’une enquête a été ouverte par les autorités belges en vue d’identifier toutes les personnes impliquées dans cette intrusion qui a paralysé tous les services de la représentation diplomatique pendant plusieurs heures.

Elles devront répondre de leurs actes devant la justice, promet le diplomate. C’est la quatrième ambassade du Cameroun en Europe qui est ainsi attaquée en Europe par la BAS depuis trois ans. Le 22 septembre 2019, des militants de cette organisation avaient saccagé les locaux des missions diplomatiques du Cameroun à Paris (France), à Londres (Angleterre) et à Berlin (Allemagne). En France, les meneurs de ces casses sont toujours poursuivis devant la justice. Ils seront fixés sur leur sort le 05 juillet prochain.

NB: Le titre est de la rédaction de camer.be

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo