La prolifération des églises de réveil en Afrique et les faux prophètes du business de la foi
AFRIQUE :: RéLIGION

La prolifération des églises de réveil en Afrique et les faux prophètes du business de la foi :: AFRICA

Depuis de nombreuses années, un phénomène pernicieux et préoccupant se produit en Afrique et même en Occident notamment au sein des communautés africaines. Il s’agit de la prolifération des églises de réveil et de faux prophètes toujours plus nombreux qui essaiment comme les abeilles avec des calculs malsains d’un enrichissement scandaleux sur le dos des fidèles. Ces derniers ne réfléchissent plus par euxmêmes parce qu’ils vivent sous une forte influence de ces faux pasteurs profitant de la faiblesse des fidèles pour faire régner leur loi en violation de la justice divine, la liberté de pensée, de choisir et d’agir personnellement sous la grâce de Dieu. 

D’après Wikipédia, un faux prophète est une personne qui prétend faussement avoir le don de prophétie ou d’inspiration divine, ou pour parler pour Dieu, ou qui fait de telles réclamations pour de mauvaises fins. Les faux prophètes et faux docteurs de l’église existent depuis la nuit des temps, notamment à l’époque de Jésus Christ. Ces derniers ont toujours usé de stratégies souvent moins ouvertes mais plus subtiles pour détourner toutes celles et ceux qui ont manifesté une réelle volonté de suivre l’Éternel Dieu à travers son messager et fils Jésus Christ. C’est ainsi que dans la Bible, plus exactement dans 2 Pierre  2 : 1-3, il est écrit : « Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront sournoisement des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dérèglements, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. Par cupidité, ils vous exploiteront au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille point. » 

La paupérisation croissante dans de nombreux pays en Afrique se caractérise par un chômage de masse au sein d’une tranche importante de la population en âge de travailler pour éviter les tentations multiples notamment de faux serviteurs de Dieu qui promettent le salut divin, le travail, le bonheur permanent en détournant des personnes traversant des moments de faiblesse dans leur vie personnelle. L’accroissement dans  les sociétés africaines des églises de réveil doit être désormais une source d’inquiétude pour les pouvoirs publics sur plan social dans la mesure où ces églises dont l’État n’a souvent aucun contrôle opèrent souvent en violation des lois de la république et constituent un véritable danger pour construire une société harmonieuse où règne la paix. En effet, les faux serviteurs, faux prophètes et faux docteurs de l’église utilisent de nombreux stratagèmes, la ruse grâce à une séduction dolosive ou à base de tromperie pour perdre des fidèles rêvant de miracles comme le baromètre d’un grand serviteur de Dieu. 

Ces faux prophètes sont donc capables de pactiser avec le diable s’il le faut pour faire des miracles au nom de Dieu alors que ces miracles ne sont pas la manifestation de l’Esprit-Saint et de la grâce divine mais de l’esprit des ténèbres car autant qu’il est possible d’obtenir des miracles, notamment des guérisons miraculeuses par exemple au nom de Dieu avec l’appui du paraclet ou de l’Esprit-Saint, il est tout aussi possible de faire des miracles et d’obtenir des guérisons également avec l’esprit mauvais de Satan déguisé en ange salvateur de lumière.  Dans Exode 7 : 8-13, il est écrit : « Et l’Éternel parla à Moïse et à Aaron, en disant : « Quand le Pharaon vous parlera, en disant : "Montrez vousmêmes un miracle", tu diras à Aaron : "Prends ton bâton, et jette-le devant le Pharaon". [Et] il deviendra un serpent. » Alors Moïse et Aaron allèrent vers le Pharaon, et ils firent ainsi, comme l’Éternel l’avait commandé. Et Aaron jeta son bâton devant le Pharaon et devant ses serviteurs, et il devint un serpent. Mais le Pharaon appela aussi les sages et les magiciens. Et les devins d’Égypte, eux aussi, firent ainsi par leurs sortilèges. Ils jetèrent chacun son bâton, et ils devinrent des serpents. Mais le bâton d’Aaron engloutit leurs bâtons. Et le coeur du Pharaon s’endurcit, et il ne les écouta pas, comme avait dit l’Éternel. » 

Vous comprenez donc aisément que les faux prophètes dans de nombreuses églises de réveil en Afrique comme ailleurs dans le monde font aussi des miracles illusoires d’une durée brève semant le chaos dans les esprits faibles et la brouille assez souvent au sein des familles. Voilà l’un des profonds malheurs de nos jours dans les sociétés africaines qui accentue encore davantage non seulement la pauvreté sociale mais aussi celle spirituelle des fidèles sous l’influence de gourous des sectes qui favorisent la division parfois au sein même des couples ayant des points de vue assez divergents de la connaissance et interprétation de la Parole de Dieu dans la Bible. Les fidèles souvent déjà assez pauvres sont pris en otage par les businessmen de la prophétie et des miracles qui ont fait de la dîme qui est un ancien impôt sur les récoltes prélevé par les églises autrefois comme un moyen de s’enrichir malhonnêtement sur le dos des fidèles. 

Ces faux serviteurs de Dieu deviennent rapidement des hommes d’affaires de la foi et la croix de Jésus Christ. Ils roulent dans de grosses berlines et logent dans des villas somptueuses alors que les fidèles broient du noir. Ces croyants dans un embrigadement vivent finalement dans un cercle vicieux de la pauvreté en donnant toujours davantage aux faux pasteurs, souvent télé-évangélistes utilisant de plus en plus les réseaux sociaux, sous le prétexte d’un bonheur divin que l’on ne verra jamais arriver et lorsque la bonté de Dieu et son amour ouvre plus tard les yeux d’un ou de plusieurs fidèles pour constater les dégâts après un temps relativement long dans ce piège, il est déjà trop tard et parfois ces faux prophètes disparaissent dans la nature pour aller opérer ailleurs sur le même territoire national, dans un autre pays en Afrique ou même dans les pays lointains en Occident. 

C’est exactement le cas par exemple du pasteur camerounais Dieunedort Kamdem qui s’est enrichi sur le dos de ses fidèles au Cameroun et menacé plus tard d’escroquerie, ce dernier a réussi à fuir le Cameroun pour s’installer au Canada à Montréal dans la belle province francophone du Québec où il avait ouvert une église dénommée la Cathédrale de la Foi au quartier montréalais de Rosemont dans la deuxième plus grande métropole canadienne derrière celle de Toronto dans la province anglophone de l’Ontario. Comme si cela ne suffisait pas, Dieunedort Kamdem menacé d’arrestation par la police canadienne pour ses activités pastorales douteuses aux yeux des autorités publiques du Canada où il promettait aux fidèles essentiellement d’origine ou d’ascendance africaine, des miracles, des prophéties, une santé physique et financière contre de fortes sommes d’argent. Finalement, grâce à sa capacité d’anticipation de ce qui pouvait lui arriver, le pasteur Dieunedort Kamdem qui avait été menacé d’arrestation et d’expulsion sur le territoire canadien avait quitté encore le pays du grand froid et de la feuille d’érable pour aller s’installer à Abidjan en Côte d’Ivoire pour poursuivre paisiblement l’escroquerie religieuse survoltée où il a ouvert encore l’église Mission Royale Ange de Nazareth(MIRAN) dans sa Cathédrale de la Foi de la capitale économique ivoirienne. 

D’après des sources dignes de foi, le faux prophète Dieunedort Kamdem aurait même détourné la jeune épouse fraîchement mariée au Cameroun par un époux canadien d’origine camerounaise qui est parti du Québec pour venir épouser sa femme au Cameroun alors que le pasteur Dieunedort Kamdem était encore au Cameroun. Cette jeune épouse a suivi son pasteur Dieunedort Kamdem à Abidjan au lieu d’aller retrouver son époux au Canada qui avait finalisé toutes les formalités d’immigration nécessaires pour que son épouse vienne s’installer au Québec auprès de son mari. Cet époux n’est rien d’autre qu’un ami et frère de longue date que j’avais rencontré au Canada à mon arrivée dans ce pays en juin 2007 et demeure très proche de moi depuis 14 ans plus tard encore aujourd’hui. Ayant toujours été dans le secret de son projet de mariage d’une camerounaise vivant à Yaoundé, mon ami qui a pour nom Paul B... a fait d’énormes dépenses pendant plusieurs années pour soutenir d’abord sa fiancée en payant ses études, un logement, etc. Comme si cela ne suffisait pas, il a préparé pendant plusieurs années son mariage et ce dernier a rempli toutes les conditions requises par la famille de la jeune femme notamment la dot. Mon ami a quitté le Canada pour plusieurs semaines pour venir préparer son mariage au Cameroun. Tout a été fait pour un succès de ce mariage sur tous les plans. Son épouse était déjà très active dans l’église du pasteur Dieunedort Kamdem mais mon ami ne s’imaginait pas que tous ses sacrifices vont tomber ensuite dans l’eau à cause de la forte influence du pasteur Dieunedort Kamdem sur son épouse. 

Cette dernière a fait le choix radical de suivre le pasteur Dieunedort Kamdem à Abidjan au lieu d’aller retrouver son époux pour fonder une famille au Québec mais aussi pour poursuivre ses brillantes études supérieures pour un avenir plus radieux auprès de son mari qui lui a tout prouvé malgré la distance entre le Canada et le Cameroun pour être un bon époux. Que devient-elle? Quel est son avenir auprès du pasteur Dieunedort Kamdem à Abidjan? Est-ce que Dieu demande à un vrai serviteur de Dieu de faire? Ce gourou de pasteur n’a-t-il pas brisé plusieurs couples?

Le prophète de malheur peut-il s’imaginer un jour avoir une place auprès de Dieu dans sa demeure éternelle? Autant de questions qui interpellent la vie religieuse et la conscience du pasteur Dieunedort Kamdem et tous les faux pasteurs qui sont devenus une réelle source d’inquiétude dans notre société. Aux dernières nouvelles, la jeune épouse devenue peut-être une «autre épouse» pour le faux prophète Dieunedort Kamdem serait même devenue «pasteur» dans l’église du faux docteur de la foi. La loi de la nature finira toujours par triompher au delà même de la justice divine parce que rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme pour cela qui sème le mal récoltera le mal et inversement et qui sème le vent récoltera la tempête car Dieu est le Maître des temps et des circonstances. 

Nous avons appris la mort le 5 juin dernier du richissime et célèbre prédicateur évangélique controversé nigérian T. B Joshua décédé dans des circonstances inconnues. Est-ce la manifestation suprême de la main invisible de Dieu? Seul l’Éternel Dieu omniprésent, omniscient et omnipotent a la réponse dans sa transcendance et sa justice hors du commun des mortels. Voilà donc un exemple parmi tant d’autres de faux prophètes de Dieu et loups ravisseurs métamorphosés en businessmen prospères qui utilisent la matière première de la Bible à savoir les Saintes Écritures pour détourner des personnes fragiles réellement à la recherche de Dieu. Ces pasteurs prédateurs exercent en toute liberté dans l’espace public au nom de la laïcité et de la liberté religieuse en annonçant la fausse nouvelle au lieu de la bonne initialement attendue pour détruire des foyers et compromettre la vie et le destin des fidèles par leur stratégie maléfique. Dans Matthieu 7 : 15-20, il est écrit : 

« Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-ton des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.

C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez”. » Méfiez-vous donc, vous qui vous laissez prendre facilement par des prophètes de malheur qui vous promettent le ciel et la terre. Il est temps d’ouvrir les yeux et de faire appel à l’Esprit-Saint pour vous aider à faire le bon choix de sa chapelle religieuse ou de son église pour ne pas tomber dans les pièges de ces beaux parleurs qui maîtrisent l’art oratoire et de la dissuasion pour vous plaire par tous les moyens y compris par l’utilisation de la magie et de la sorcellerie. Il faut s’en éloigner au plus vite dès que vous observez des signes du faux pasteur de Dieu ayant une autorité autoproclamée de prophète, archevêque ou docteur de la foi...de peur qu’il soit trop tard pour vous de penser et réfléchir par vous-même pour prendre de bonnes décisions au sujet de votre vie en général et votre vie de foi en particulier. 

Lire aussi dans la rubrique RéLIGION

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo