LETTRE A MON AMI FRANCAIS
FRANCE :: POINT DE VUE

FRANCE :: LETTRE A MON AMI FRANCAIS

J’espère que tu vas bien et que ta semaine se déroule comme tu le souhaites. Je t’écris cette lettre parce que de ton pays lointain, je me rends compte avec tristesse que tu te fais une autre idée de ma réalité d’africain ; Normal, on m’a dit que tes seules sources d’informations sont les médias officiels et tes livres d’histoire ; Si je tiens à te parler ce soir, c’est pour te dire que je n’ai rien contre la France et les français, mais tout contre le système de prédation sur mes terres qui paupérise mon peuple, et que ton pays pratique de façon délibérément perpétuée depuis des lustres ;

Mon cher ami français,

Il faut que tu saches, l’Afrique que tu plains et regardes avec une fausse compassion et une vraie condescendance est à l’origine de ton confort d’aujourd’hui ; Tu me dis ne pas être responsable des crimes de tes ancêtres, et moi je te dis que tu bénéficies pourtant bien des retombées de leurs œuvres impérialistes que tes dirigeants successifs prolongent sans gêne, tandis que les africains, eux, en pâtissent ; Ma démarche ne vise pas à te faire culpabiliser, ni à attendre un quelconque miracle de ta part ; Ma correspondance n’est pas une doléance ni un chapelet de jérémiades, encore moins de la victimisation ; Mon initiative vise tout d’abord à t’éclairer, car la pénombre de ton ignorance a jusqu’ici biaisé ta lecture du monde ; Ma lettre a pour intention de susciter en toi un sentiment de révolte face aux injustices, mais aussi à te rallier à ma cause pour dénoncer un système inique de prédation hégémonique ; Ma lettre cherche enfin à te faire entendre la vérité de l’histoire de mon peuple, et non celle que tes ancêtres ont écrites pour toi et pour moi ; Si je t’appelle mon ami, bien que nous soyons apparemment différents, c’est parce que nous faisons d’abord partie de la même race humaine, avant d’être classifiés conformément à la stigmatisation et autres stéréotypes officiels souvent abusivement frappés du sceau de la science ; Si je ne tombe pas dans l’amalgame facile de t’en vouloir à toi en tant que "blanc" français, c’est parce que je sais que le regard péjoratif que tu poses sur l’Afrique n’est que la conséquence logique d’une distorsion de ta perception qui fait de toi une victime naïve de la manipulation par le système qui régit ton environnement ;

Mon cher ami français,

Tu as appris à grand renfort médiatique que l’Afrique était le siège de la pauvreté et de tous les fléaux ; Tu as aussi appris que l’Occident venait en aide à l’Afrique pour la sortir d’une misère convenue que vos politiques et médias relaient à l’envie ; Tu entends à longueur d’émissions que l’immigration d’africains désespérés vers Occident est un fléau que ton pays s’attèle à contenir ; Tout ce que tu vois à la télé et lis dans les journaux, c’est une Afrique de guerres, de famines, de maladies, de corruption et de tragédies ; Mais savais-tu que l’Afrique, avec ses 60% de toutes les ressources mondiales du sol et du sous-sol est de très loin le continent le plus riche de la planète? Es-tu au courant que l’ensemble des ressources africaines connues et insoupçonnées ainsi que ses 60% de terres arables mondiales peuvent garantir l’existence décente de milliards d’êtres humains pendant encore des millions d’années? Tes livres d’économie t’enseignent-ils que la richesse de la France et de l’Occident est essentiellement spéculative et fondée sur un mécanisme vicieux d’endettement à la solde de la finance internationale? Sais-tu que ton pays, la France, survit économiquement en maintenant abusivement une partie des réserves de change de 15 pays africains dans des comptes d’opérations logés au Trésor Public français depuis 75 ans? Sais-tu que les multinationales qui constituent les fleurons économiques de ton pays comme Areva-Orano et Total pompent l’essentiel de leurs matières premières en Afrique sans juste contrepartie? Es-tu seulement au courant que la paupérisation des africains est en grande partie le fait des accords post coloniaux iniques que les dirigeants successifs de ton pays nous imposent  depuis les pseudos indépendances avec pour conséquence notre déséquilibre économique et notre dépendance politique? Sais-tu que les musées que tu visites en France et qui font la fierté culturelle de ton pays regorgent de dizaines de milliers d’objets cultuels et culturels africains volés par ton pays pendant la colonisation tout en rapportant des milliards d’euros à votre économie depuis plusieurs décennies? Après cela, pourrais-tu raisonnablement considérer que les africains sont responsables de leur misère? T’étonneras-tu encore, sans recours à la mauvaise foi, de l’immigration des africains ainsi dépouillés vers l’Occident? Nos ressources seraient donc les bienvenues chez vous mais pas nos populations? A quelle logique cela correspond-il? Sais-tu que l’immigration que la France décrie à la lumière du jour est organisée et entretenue en secret pour satisfaire les besoins en main d’œuvre bon marché sans laquelle aucune entreprise française ne subsisterait? Sais-tu que ton héros national, le Général de Gaulle, symbole d’une France devenue libre grâce aux combattants africains est, avec le Roi Léopold II de Belgique, parmi les auteurs des pires crimes humains, politiques et économiques en Afrique? T’as-t-on jamais parlé du "blanchiment des troupes" que votre homme du 18 juin avait commandé en 1944 comme préalable à la parade de victoire sur les Champs Elysées, et qui consistait à remplacer les soldats africains qui venaient de libérer la France de l’occupation allemande par des badauds habillés en militaires pour la circonstance afin de montrer à la face du monde que ce sont les français de souche qui avaient libéré ton pays? As-tu dans tes livres d’histoire, une seule trace du massacre de Thiaroye au Sénégal, le 1er décembre 1944, où des centaines de combattants africains qui venaient d’être rapatriés manu militari après leur victoire sur les nazis pour le compte de ton pays, avaient été froidement assassinés par l’armée française au seul motif qu’ils réclamaient leur solde? Te rends-tu compte, après l’évocation de ces faits historiques, que ta liberté et celle de ton pays aujourd’hui sont le fait de cette Afrique vilipendée par vos politiques et vos médias? Je serai cependant étonné que tu ne sois pas au courant que ton pays, déjà en déliquescence économique très avancée, se trouverait au même rang économique mondial que l’Azerbaïdjan si les pays africains venaient à se défaire de son joug asphyxiant? Sais-tu que la France reste la seule "puissance" au monde qui tire l’essentiel de sa gloire éphémère dans le pillage de ses "anciennes" colonies? Sais-tu que la mal gouvernance et les dictatures en Afrique que la France décrie sous les projecteurs sont entretenues et financées dans l’ombre au gré de ses intérêts? Sais-tu que la France fait systématiquement assassiner ou démettre tous les dirigeants africains aux moindres velléités de souveraineté?

Mon cher ami français,

Je ne saurai te laisser sans te signaler, au cas où cela t’aurait échappé, que la colonisation que ton pays et ses comparses ont pratiqué en Afrique est un crime imprescriptible contre l’humanité, et que l’idée outrancière de supposés bienfaits de cette mission aux desseins funestes est un effronté canular qui en fait un double crime ; Ce que tu dois savoir, c’est que pour piller nos richesses, tes ancêtres colonisateurs avaient besoin de routes et chemins de fer pour acheminer leurs butins ; d’hôpitaux pour se soigner, eux et leurs main-d’œuvre gratuites, afin de garantir la productivité de leur commerce illicite ; de bâtiments pour administrer leur système de spoliation ; d’écoles pour formater les cerveaux de leurs jeunes victimes aux fins de les soumettre d’avance et les préparer à la servilité ; d’églises pour inculquer la tolérance de leurs sinistres œuvres, l’obéissance face à leurs injonctions et la complaisance dans la pauvreté. Jamais aucune œuvre du temps de la colonisation n’a été inspirée par la moindre once d’humanisme, capitalisme et impérialisme en étant les seules motivations.

Mon cher ami français,

Chaque matin, quand tu bois ton thé ou ton café, rappelle-toi qu’il y a de fortes chances qu’il provienne des champs d’un village lointain d’Afrique, où les valeureux planteurs qui ont des familles à nourrir sont payés au gré des humeurs de Paris, de Londres ou de New York, conformément aux prix qu’ils auront décidé dans leurs seuls intérêts impérialistes ; Quand tu savoures le chocolat tout droit sorti des usines françaises, suisses ou belges, souviens-toi que le cacao qui en constitue la matière première ne pousse pas en Europe, et qu’il a été acheté en Afrique au franc symbolique pour nous être revendu à prix d’or, explication logique des déficits structurels des balances commerciales africaines ; Si tu es employé dans une grande multinationale industrielle française ou occidentale, rappelle-toi quand-même qu’il y a de fortes chances que les matières premières qu’elle exploite proviennent du travail forcé au noir de millions d’enfants d’Afrique ; Quand tu parcoures la liste des plus grandes entreprises françaises du CAC 40, dis-toi bien que bon nombre d’entre elles prospèrent du fait d’une spoliation assidue et barbare des ressources en Afrique ; A chaque fois que tu utilises ton téléphone portable, rappelle-toi qu’il est de façon indélébile taché du sang du Coltan des enfants du Nord et Sud Kivu en RDC ; Quand tu démarres ton véhicule, songe à l’assassinat de Mouammar Kadhafi et à tous les libyens massacrés lors de la folie meurtrière française de 2011, sacrifiés pour le pétrole ; Quand tu iras te coucher, rappelles-toi que le bois massif qui constitue ton lit provient très certainement de la déforestation de mon pays avec la complicité de tes dirigeants qui sont les mêmes à nous chanter l’hymne de l’écologie ; Quand tu allumeras les lampes de ta maison ce soir, souviens-toi que leur source d’énergie provient de l’exploitation abusive de l’Uranium du Niger par la France, et aies une pensée pour les milliers d’enfants et de femmes enceintes qui subissent l’irradiation et la catastrophe écologique conséquentes ; Mais aussi, lorsque tu allumes ton ampoule le soir, quand les feux tricolores régulent la circulation pour ta sécurité, quand tu gagnes un temps précieux en empruntant l’ascenseur, lorsque dans une situation de danger de pollution ton masque à gaz te protège, lorsque pour égailler tes textes tu utilises des images animées ou lorsque tu te rafraichis avec l’air conditionné et j’en passe, souviens-toi que ce sont des génies à la peau noire et aux cheveux crépus, comme moi, qui ont rendu possible ce confort que tu mets à tort sur le compte de la connaissance gréco-romaine et de la sagesse de la Renaissance et des Lumières. Normal, tes livres académiques ne te l’ont jamais appris. Est-ce anodin ?

Cher ami français,

Mon souhait est que tu te souviennes que la justice et les valeurs humaines ne connaissent pas les races, et de ce fait, que tu saisisses la nécessité que nous soyons ensemble mobilisés contre ce capitalisme déshumanisant qu’une poignée de ploutocrates nous impose, chacun pour sa part ; Ne te range dans aucun parti, aucune tribu, aucune religion, aucune caste ni aucune race, mais range-toi du côté de la vérité et de la justice ; Rejoins-moi dans mon combat pour cette noble cause, car les peuples que nous représentons, d’où qu’ils viennent, sont les premières cibles de cette oligarchie pernicieuse ; En espérant t’avoir un peu éclairé et suscité en toi la nécessaire résolution de t’affranchir de la connaissance manipulée que t’impose le système, je compte sur toi pour désormais ouvrir les yeux et scander avec moi les slogans de vérité et de liberté.

Ton ami, Paul ELLA Président

AFRICAN REVIVAL

Email : africanrevival@gmail.om 

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo