Comment trouver une maison à louer ici à Douala ?
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER

CAMEROUN :: Comment trouver une maison à louer ici à Douala ? :: CAMEROON

Voici exactement deux ans que je me suis installé dans mon nouveau quartier, à Logpom. Je peux donc vous expliquer comment trouver une maison à louer ici au Cameroun…

Règle N°1 : savoir exactement ce que vous cherchez

La première règle quand on cherche une maison à louer, c’est de prédéfinir exactement ce que vous recherchez : une villa ? Un duplex ? Une maison à étages ? Un appartement ? Un studio ? Une petite chambrette en carabottes qui avait été construite pendant la Seconde guerre mondiale ?

Puis ensuite il y a le prix. Car pour ce qui me concerne, j’étais parti avec un budget de départ mais je me suis retrouvé en train d’en dépenser le double ! Puisque les bailleurs sont tellement exigeants que quand ils ont mis les carreaux (même si c’est un seul) et la peinture (même si c’est une goutte) sur leur véranda, ils vont directement multiplier les prix de leurs loyers ! Et c’est pour cela que quand vous cherchez une maison à louer ici à Douala, vous devez impérieusement maîtriser votre budget et votre besoin. Vous devez envisager dans quels quartiers vous souhaiteriez résider exactement, et vous devez surtout visiter plusieurs maisons afin de vérifier qu’elles correspondront effectivement à la majorité de vos attentes…

Règle N°2 : marcher, marcher, marcher…

Moi j’avais marché pendant environ quatre semaines, sous le soleil ! Et je marchais comme ça de 7h30 jusqu’à 19h le soir. Je me promenais dans tous les quartiers de Douala à la recherche d’une plaque en bois où il serait marqué : À LOUER. Et lorsque j’en croisais une, je discutais longuement avec les propriétaires de la plaque (sauf si c’étaient des agents immobiliers) et ensuite je retournais dans mes pérégrinations.

Marcher, marcher, marcher… Et c’est comme ça que je voyais des appartements à louer (trop chers), des maisons et des villas à vendre (est-ce que j’ai le même niveau que mon ami Pierre La Paix Ndamè ?), ou encore des chambrettes d’étudiants qu’on me proposait en me demandant de payer jusqu’à treize mois à l’avance… Kaï ! Mais cela ne m’a pas perturbé  dans mes projets puisque j’avais des chaussures sportives. Et que je voulais aussi impérativement déménager. Et que cela m’a permis de visiter tous les sous-quartiers qu’il y a ici à Douala, puisque j’étais même déjà mentalement prêt à partir m’installer à Bonaloka !

Règle N°3 : éviter les agents immobiliers

Je vous ai expliqué que je discutais avec les propriétaires de la plaque À LOUER lorsque j’en croisais une, sauf si ceux-ci étaient des agents immobiliers. Parce que ces derniers m’avaient pris de l’argent le premier jour, puis ils sont allés me présenter une vieille cabane-bicoque là-bas au fin fond de PK13 ! Ils m’ont ensuite pris de l’argent le quatrième jour, lorsque l’un d’eux m’avait escroqué cinq mille francs CFA pour aller me présenter un studio dont les ouvertures (portes et fenêtres) étaient complètement fermées… Tsuip ! Et quand je lui ai dit que je voulais visiter l’intérieur, le bon monsieur m’a carrément demandé de repasser lorsqu’il allait récupérer le cadenas chez le bailleur.

Bref, il faut fuir les agents immobiliers comme la peste ! Ils sont malins, malingres, menteurs, opportunistes et cupides. Ils ne te diront jamais la vérité sur la maison qu’ils envisagent de te faire emménager. Ils sont très exigeants pour la plupart. Ils te demandent de leur verser un mois de loyer pour le local qu’ils vont te présenter, comme si c’étaient eux les bailleurs. Et pourtant ces gens-là ne connaissent même pas le prix du parpaing ni même le simple prix du sac de ciment…

Règle N°4 : évaluer les bailleurs

Moi j’avais immédiatement accroché avec mon nouveau bailleur, puisque j’ai eu la chance de le rencontrer directement et non de passer par un agent immobilier. Et c’est pour ça que quand il m’a fait faire la visite, il ne m’a même pas demandé 5 FCFA ! Et ensuite je lui ai fait des suggestions sur sa maison, il les a notées puis il m’a demandé de venir m’assoir et de discuter avec lui sur son canapé.

Sérieux ! Le bailleur pour moi est même plus important que le bail. La relation qu’on doit avoir avec son propriétaire doit être cordiale, respectueuse et sympathique. Parce que j’ai horreur des bailleurs qui sont mal élevés et qui te pourrissent la vie, d’ailleurs il vaut mieux les éviter même s’ils sont en train de te présenter la plus merveilleuse habitation de l’univers !

Comment trouver une maison à louer ici au Cameroun ?

Donc depuis le 11 mai 2019, cela fait exactement deux ans que je suis installé dans mon nouveau quartier à Logpom. Je peux donc vous expliciter comment trouver une maison à louer ici chez Paul Biya…

Comment trouver une maison à louer ici à Douala ? Il faut éviter les terrains à problèmes, les maisons qui ont plusieurs propriétaires ou encore les logements qui ont été construits en dehors des zones d’habitation.
Comment trouver une maison à louer là-bas à Yaoundé ? Il faut se rendre sur les bâtiments en construction (surtout les immeubles), et puis demander au chef-chantier de vous informer s’il y aura là des habitations en location.
Comment trouver un domicile à louer ici au Cameroun, puisqu’il s’agit là d’un secteur qui est devenu 100 % incontrôlable ?

Parce que dans un pays normal, le Gouvernement devait nous construire une flopée d’habitations à loyers modérés. Les informaticiens devaient confectionner des sites web de facilitation pour le logement. Les agents immobiliers devaient travailler pour des agences immobilières, et les bailleurs devaient se déclarer auprès des services de recouvrement des impôts.
Mais au lieu de ça nous vivons dans la jungle, jusqu’à je suis obligé de vous montrer comment vous devez batailler pour trouver maison à louer ici au Cameroun…

Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo