Affaire Cana Bois : Comment Cyrus Ngo'o drible la Justice
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Affaire Cana Bois : Comment Cyrus Ngo'o drible la Justice :: CAMEROON

Attendu à la barre depuis le mois de février, le directeur général du Port autonome de Douala semble s’être spécialisé dans l’art du renvoi, brandissant à chaque audience, un al ibi pour justifier ces absences qui embarrassent le juge. Que cache ce énième renvoi obtenu le 6 mai dernier ? 

On s’attendait à un procès sérieux marqué par des audiences régulières à l’issue desquelles la manifestation de la vérité triompherait. Mais à en juger de par l’attitude du Dg du Pad et de son conseil visiblement complice, on a la faiblesse de penser qu’ils ont finalement fait de cette affaire inscrite depuis environ sept mois dans le rôle du Tribunal de première instance (Tpi) de Douala-Bonanjo, une parodie de justice. A preuve, l’audience du jeudi 6 mai dernier siégeant en matière correctionnelle en la salle ordinaire au palais de Justice, a une fois encore été renvoyée au 3 juin. Motif ? Cyrus Ngo’o, poursuivi pour abus de fonctions par la société Cana Bois, a trouvé une énième dérobade. 

Attendu pour comparaitre en personne comme l’avaient exigé les conseils de l’homme d’affaires Nassar Bouhadir, l’homme n’a pas cru bon de sacrifier à cette attente du Parquet. Interrogé sur cette curieuse absence, son conseil a argué que ce fameux jeudi, il était en pleine audience au tribunal administratif. Un argument considéré par la défense de Cana Bois comme du pur dilatoire. Ce d’autant plus que recoupements faits, pas l’ombre du Dg du Pad n’a été aperçu dans ces couloirs que les hommes de droit maitrisent parfaitement. A les croire, cette autre fuite en avant s’inscrit dans le prolongement de la démarche cavalière entreprise par l’accusé. 

Rumeurs de corruption et de trafic d'influence

Sinon, pourquoi avoir brodé ce gros mensonge si ce n’est qu’il est convaincu d’avoir des soutiens haut placés et qui le rassurent de ce qu’il n’y a pas d’inquiétude à se faire ? D’ailleurs, il y a dans la foulée des rumeurs de corruption et de trafic d'influence du parquet de la Cour d'Appel du Littoral tendant à protéger le sieur Ngo’o dans cette affaire. Le Messager rappelait déjà dans sa parution du lundi 5 avril 2021 que des observateurs avertis justifient cette posture du numéro un du Pad, comme une volonté affichée de démontrer qu’il bénéficie du soutien de Ferdinand Ngoh Ngoh, ministre d’Etat Secrétaire général de la présidence de la République dont on connait l’influence et la mainmise dans les grands dossiers du pays. 

Chef d’orchestre et acteur incontournable dans le management portuaire, notamment la concession du très convoité Terminal à conteneurs, l’homme qui a reçu délégation de signature du Chef de l’Etat, serait la main noire qui tire les ficelles dans l’ombre. Recevant en retour une sorte d’allégeance à son égard. Le pire à craindre dans cette affaire Cana Bois, c’est que les absences répétées de Cyrus Ngo’o au tribunal finissent par créer le chaos tant redouté. Autrement dit, il y’a des risques que l’autorité portuaire, s’adossant injustement sur des textes dont elle manie à sa guise, s’en serve pour s’accaparer des biens de Cana Bois. N’a-t-elle pas déjà ordonné il y’a quelques mois, l’apposition des scellés sur le portail qui donne accès aux infrastructures logées dans la zone d’occupation objet de l’autorisation au sens de la querelle ? 

Pourtant, Cana Bois et toutes ces entreprises dans l’oeil du cyclone aujourd’hui, sont toutes soucieuses de la promotion des meilleures pratiques en matière de gestion et d’opérations portuaires depuis plus d’une vingtaine d’années. Le fait de leur servir pompeusement des mises en demeure au motif qu’elles ne se sont pas soumises aux exigences contractuelles en matière d’occupation domaniale au Pad, n’est ni plus ni moins que la preuve de l’existence des manoeuvres dolosives ayant pour finalité, de leur arracher injustement leurs biens et en faire un patrimoine du Port autonome de Douala. Affaire à suivre !

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo