Élection du maire de Bangangté: Voici pourquoi Éric Niat sera élu
CAMEROUN :: POINT DE VUE

CAMEROUN :: Élection du maire de Bangangté: Voici pourquoi Éric Niat sera élu :: CAMEROON

L'élection renvoyée à deux reprises, pourrait se tenir ( enfin) le  vendredi 14  mai 2021, malgré le dilatoire créé par une main invisible, mais identifiable, et qui, veut garder le contrôle sur la mairie de Bangangté, comme par procuration, en positionnant un maire qui serait un pantin entre ses mains.

D'aucuns ont vite fait de coller un procès au faciès au jeune candidat Éric Niat, lui conférant une incompétence qui lui serait congénitale, du seul fait de son patronyme. Un raccourci confortable pour des adversaires sans arguments, et en perte de popularité auprès des populations qui ne demandent qu'à travailler avec le jeune militant du RDPC. Un jeune aux idées innovantes et qui, apportera un souffle nouveau à la ville de Bangangté.

Voici pourquoi Éric Niat sera incontestablement élu maire de Bangangté.

  1.  Parce que ses adversaires ont choisi la confrontation en passant outre la discipline du Parti et le compromis.
    Or en politique,  il semble pourtant plus indiqué de privilégier la voie de la négociation. Les circonstances peuvent imposer à n'importe qui en politique, de négocier. Négocier, c'est l'art d'amener plusieurs parties à ce que chacune perde un peu pour que tout le monde gagne un peu. Négocier, c'est l'art de trouver un compromis.
    Si on ne choisit pas la négociation pour résoudre un conflit, on choisit inévitablement la confrontation. On crée alors un gagnant et un perdant. 
    Dans le cas actuel, Éric Niat sortira vainqueur quoiqu'il arrive, et ce sera la victoire des populations qui, aspirent depuis des années, à voir autre chose à Bangangté.
    Quelqu'un a-t-il souvenance d'une scène du  RDPC se dédisant après avoir décidé de soutenir un candidat ? Non et non;
  2. Les adversaires d'Eric Niat  l'attaquent  sur tout, sauf sur son projet pour la commune ; ce qui laisse croire que son élection fait peur à certains qui selon certaines sources, verraient des secrets de malversations financières dévoilées, et autres pratiques mafieuses ayant fait leur lit à la mairie de Bangangté. Il s'agit d'attaques ad hominem. Quelle honte ! Des attaques personnelles et dirigées sur sa personne. Et pourtant, Éric Niat a aussi le droit de postuler au poste de maire de la commune de Bangangté. Son patronyme établit-il son incompétence !? Existe-t-il une loi qui exige à une personne d'être mariée pour postuler au poste de maire ? Non et non.
  3. Autant le conseil municipal peut retirer sa confiance au  maire, autant il peut  la retirer à ses  adjoints. Qu'il soit même admis qu'Eric Niat 
    est fils à Papa. Qui, ne l'est pas ? Toute personne est fils d'un homme ou d'une femme,  même si  bien évidemment, les êtres humains n'ont pas tous, des parents connus. Cela dit, qu'y a-t-il de mal à ce qu'Eric Niat est le fils d'un homme !? Cela est-il infraction d'être le fils du président du sénat !?

Enfin. Eric Niat est un Camerounais de plein droit tout comme ses contempteurs, et sa condition de naissance dont il n'est pas du reste  responsable, ne le disqualifie pas pour une fonction, qu'elle soit élective ou nominative.

Il est souhaitable que le débat politique porte sur les idées, et non sur des personnes. Jusqu'à présent, l'opinion attend toujours de voir Éric Niat attaqué sur son programme à la mairie de Bangangté, et non sur des choses périphériques et personnelles qui n'ont aucun impact sur la gestion des choses de la cité.

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo