VACCINATION : Les mauvais arguments des « Anti »
CAMEROUN :: SANTE

CAMEROUN :: VACCINATION : Les mauvais arguments des « Anti » :: CAMEROON

Depuis que les vaccins contre le coronavirus sont arrivés, il se développe une campagne anti-vaccin. Sur la base de “raisonnements” fallacieux à la limite ridicules.

L’essentiel de la campagne antivax passe, comme d'habitude désormais quand on veut faire de la désinformation massive, par les réseaux dits sociaux. Comme il s’agit en fait d’un foutoir de tout et n’importe quoi, on trouve aussi bien des fake news crasses que des déclarations de faux scientifiques, voire d’illuminés qui ont encore trouvé là l’occasion de s’épancher à bon compte. Mais il y a aussi, malheureusement, des personnalités dont la voix est supposée compter. 

À l’exemple notable d’un vice-recteur d’une université, qui se vantait, il y a quelques semaines, dans une télévision où il sévit : « J’ai refusé me faire vacciner ». Pour ce dernier cas, ses déclarations ont cette gravité  que, l’intéressé ayant une certaine notoriété médiatique et universitaire, il risque d’induire plein de gens en erreur: certains croient en effet, par un raisonnement inductif bizarre que, comme il parle tout le temps et de tout à la télé, il pourrait forcément avoir raison. Sa posture est donc franchement criminelle, quand on voit la montée exponentielle des cas de contaminations et de décès dus à l’actuelle vague de la  pandémie chez nous.

Florilège de quelques idées fausses sur cette affaire. « Le vaccin n’a pas fait ses preuves ». Le plus gros mensonge de cette propagande ignare ! Des millions de gens ont déjà été vaccinés dans plusieurs pays jusqu’à présent. Et certains pays, à la suite, envisagent même de plus en plus d’alléger les contraintes de confinement qui ont été imposées aux populations avant le vaccin. Ceci est incontestable. De même, avoir le toupet malsain de critiquer la communauté médicale internationale en dépit de la réalité est un peu idiot, pour dire le moins. C’est supposer, à tort évidemment, qu’il y a une conspiration mondiale pour tromper tout le monde pour des raisons inavouées, sur la validité des sérums. Les tenants du manque de preuves de l’efficacité des vaccins se basent d’ailleurs sur un autre petit prétexte, tout aussi discutable : ils auraient été développés trop vite, alors qu'il a toujours fallu par le passé des années pour obtenir un vaccin efficace. 

Anachronisme. Et argument d’ignorance. En fait, méconnaissance totale des avancées de la science moderne dans laquelle en particulier, la modélisation informatique a déjà réduit considérablement le délai des résultats, les essais in vivo ne venant souvent que confirmer les données déjà obtenues par la recherche en laboratoire ou la cybernétique. La Bible interdit cela. Argument sans grand intérêt, développé cependant par certaines dénominations religieuses dites « réveillées », à la suite de leurs collègues qui ont un problème doctrinal avec les transfusions sanguines.

On n’en parle ici que pour les besoins de la démonstration. Car cela n’a vraiment rien à voir ! Les rédacteurs du compendium biblique n’ont en réalité rien dit à ce sujet, tout le monde peut le vérifier. Et ce n’est pas de leur faute : ils n’avaient simplement, à l’époque, aucune idée de ce qu’est un virus, et même de ce qu’est au juste une maladie, puisqu’ils attribuaient beaucoup d’affections à l’action des démons! On est libre de croire tout ce qu’on veut, même des légendes orientales consignées dans un vieux livre, ce n'est pas le sujet. Mais la religion ne devrait pas parler des choses que ses créateurs antiques n’ont pas du tout envisagées ! Au risque de se couvrir de ridicule. 

Les vaccins ont des effets secondaires. Et alors ? Tout médicament comporte un risque de cette nature. Dans le cas d’espèce, ces effets secondaires sont vraiment négligeables au regard des avantages de protection que confère le sérum chez la plupart des gens. Les ignorants parlent beaucoup des possibilités de thrombose, sans même savoir de quoi il est question. Pour faire court, il faut dire que même dans la population « normale », qui ne prend que l’aspirine par exemple, ce risque est statistiquement similaire.

D’autres parlent de l’aluminium dans le vaccin, qui pourrait avoir une incidence sur l’ADN. En général, non seulement ils ne savent même pas ce qu’est au juste l’acide dexosibonucleique, ils ignorent que l’aluminium est un excipient régulier de beaucoup de médicaments, sans danger, et ce depuis que la science pharmacologique moderne existe. 

Lire aussi dans la rubrique SANTE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo