Fonds de lutte contre la Covid-19 : Voici le top 5 des ministres en route pour la prison
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Fonds de lutte contre la Covid-19 : Voici le top 5 des ministres en route pour la prison :: CAMEROON

Le président de la République, à travers le ministre d'État, secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, a instruit l'ouverture d'une enquête judiciaire, au ministre d'État, ministre de la Justice, en rapport avec la gestion de des fonds dédiés à la lutte contre le Coronavirus.

En effet, en mai 2020, le conseil d'administration du  Fonds Monétaire International ( FMI), a approuvé un décaissement de 226 millions de dollars ( 113 milliards francs CFA)  en faveur du Cameroun, au titre de la Facilité de Crédit Rapide ( FCR), afin de permettre au pays de répondre aux besoins urgents de financements de sa balance des paiements dus à la Covid-19, et aux chocs provoqués par la chute brutale du prix du pétrole.

Dans la même lancée, l'institution de Breton Woods a aussi accédé à la demande de Yaoundé de se voir prolonger l'accès au titre de la Facilité Élargie de Crédit ( FEC), jusqu'au 30 septembre 2020. Une échéance qui devait initialement expirer le 25 juin de la même année. La même procédure comporte un rééchelonnement de l'accès aux ressources dans le cadre de cet accord.

Mais alors que le Cameroon attend encore des fonds importants du FMI, l'institution exige d'abord un audit des dépenses effectuées avec les 226 millions de dollars reçus pour la lutte contre la Covid-19. D'où les très hautes instructions du chef de l'État, Paul Biya, pour faire rendre gorge aux coupables de détournements de deniers publics. Avec sa quote-part, c'est un montant total de 180 milliards francs CFA que le Cameroon a dépensé pour la lutte contre la Covid-19. Il y a eu beaucoup d'actions cosmétiques, théâtrales et médiatiques des membres du gouvernement, ainsi que de plusieurs autres responsables ayant reçu des fonds, mais, cela n'a pas été ressenti au niveau des populations.

Si plusieurs responsables d'administration sont indexés dans la gestion des fonds de lutte contre la Covid-19, il n'en demeure pas moins que certains, à en croire des sources très crédibles et introduites, sont sûrs et certains de regagner la prison de Kondengui à Yaoundé. 
Voici le top 5 des ministres qui vont être sortis du gouvernement, puis incarcérés en prison, pour leur gestion des fonds de la Covid- 19.

  1. Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique. Budget : 45 milliards francs CFA;
  2. Paul Atanga Nji, ministre de l'Administration territoriale.
    Budget en dehors de multiples dons reçus d'organismes internationaux, notamment onusiens : 1,4 milliard francs CFA.
    Des sources introduites avancent que Paul Atanga Nji discute le maillot jaune avec Manaouda Malachie. Selon des confidences, le ministre de l'Administration territoriale aurait même vendu des dons reçus en matériels ;
  3. Jacques Fame Ndongo, ministre d'État, ministre de l'Enseignement supérieur.
    Budget : 6 milliards francs CFA ;
  4. Laurent Serge Etoundi Ngoa, ministre de l'Education de base.
    Budget : 6,5 milliards francs CFA ;
  5. Nalova Lyonga Egbe, ministre des Enseignements secondaires.
    Budget : 7 milliards francs CFA.

Nos sources rapportent que le chef de l'État n'attend plus que les rapports des enquêtes judiciaires, avant de procéder à formation d'une nouvelle équipe gouvernementale dont ne feront plus ( certainement) les cinq ministres cités. Ils seront déférés à la prison de Kondengui à Yaoundé. " Il y a déjà lieu de retirer leurs passeports", nous confie une source judiciaire.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo