Messanga Nyamding : Toujours sur les feux des projecteurs
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Messanga Nyamding : Toujours sur les feux des projecteurs :: CAMEROON

La coqueluche de certains médias à capitaux privés a répondu présent aux rendez-vous du week-end. 

Beaucoup ont pensé que l’affectation de l’éminent universitaire avait pour objectif de l’éloigner des objectifs des caméras et des micros de radio. Mais c’était sans compter la témérité de cet enseignant de haut vol. A peine a-t-il pris service au sein de la nouvelle université qui l’accueille que Pascal Charlemagne Messanga Nyamding revient dans la cité capitale politique Yaoundé où il a pris part à une émission télévisée sur une chaîne privée dans laquelle il est régulièrement invité. L’universitaire connu pour son franc parler a honoré à presque tous ses rendez-vous médiatiques du week-end, une semaine seulement après avoir pris fonction à Ngaoundéré. 

L’ancien enseignant de l’Iric (Institut des Relations Internationales du Cameroun) a été affecté à l’annexe de la faculté des sciences juridiques et politiques de l’université de Ngaoundéré dans le Nord sur décision du ministre de l’Enseignement Supérieur (Minesup), Jacques Fame Ndongo. C’était le 22 mars dernier. Une décision intervenue après son limogeage à la tête du département de l’intégration et de la coopération pour le développement à (Iric). Cette décision ministérielle avait été perçue comme un moyen de faire taire ce maître de conférences en science politique et en droit privé dont les prises de positions déplaisent à bon nombre de ses camarades du Rdpc (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais). 

Alors que de nombreux observateurs ainsi que le principal concerné parlaient d’une affectation disciplinaire, le Minesup lui, estimait qu’il s’agissait d’une mesure tout à fait légale. «Le Pr Messanga garde ses primes, son salaire, il n’a pas été rétrogradé, il n’a pas été révoqué. Il n’a pas été donc humilié comme d’aucuns le croient. Je ne sache pas qu’un fonctionnaire qui ait été affecté à Garoua ait subi une humiliation ou alors une injustice absolument», avait déclaré le ministre Fame Ndongo au cours d’une interview télévisée au lendemain de la décision. 

Quoiqu’il en soit, le message du professeur semble clair. En revenant sur la scène une semaine seulement après sa prise de fonction dans sa nouvelle université, Messanga Nyamding veut montrer qu’il ne peut pas être mis en touche et qu’il est plus que jamais présent sur la scène médiatique camerounaise. 

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo