Paludisme : 28,4% de décès chez les enfants de moins de 5 ans
CAMEROUN :: SANTE

CAMEROUN :: Paludisme : 28,4% de décès chez les enfants de moins de 5 ans :: CAMEROON

Une journée de sensibilisation en contexte de Covid-19 a été organisée à Douala  contre cette maladie qui représente 25,9% des consultations.

Alors que le Cameroun enregistre  une montée fulgurante des cas de Covid-19 et que le Littoral est compté parmi les régions les plus touchées, l’Institut national de la statistique (Ins) rapporte que 61% des ménages de la ville de Douala ne dorment pas sous une Moustiquaire imprégnée à longue durée d’action (Milda). Le paludisme trouve ainsi un terrain propice pour son développement. La maladie représente justement 25,9% des consultations dans les formations sanitaires, dont 31,5% chez les enfants de moins de 5 ans. 14,39% des décès sont enregistrés, dont 28,4% chez les enfants de moins de 5 ans. 

Arlette Djouatsa qui relève ces statistiques est cadre d’appui au Groupe technique régional contre le paludisme (Gtr-Palu) pour le Littoral. Pour Arlette Djouatsa, « nous devons respecter les mesures barrières. Le Covid-19 a pratiquement des mêmes symptômes que le paludisme. En présence de ces symptômes-là, il faut se rendre dans une formation sanitaire. Il faut éviter l’automédication», conseille -telle.

Ce cadre d’appui s’exprimait ainsi à Douala, à l’occasion d’une journée de sensibilisation pour la lutte contre le paludisme en contexte de Covid-19. Cette initiative de l’Ong Impact Santé Afrique (Isa) s’est articulée autour de l’éducation des populations sur les méthodes de prévention du paludisme et du Covid-19. Il s’agissait notamment de la démonstration de la bonne pratique du lavage des mains, de l’installation et de l’entretien d’une Milda et les autres gestes barrières. Des élèves ont également été sensibilisés sur les symptômes des deux maladies et l’attitude à observer en présence de ces symptômes.

« En ce moment, le Covid-19 préoccupe un peu plus les gens. Mais comme il y a des similitudes entre le Covid-19 et le paludisme, nous essayons de faire en sorte que les personnesprennent en compte que le paludisme tue plus que le Covid-19. Il faut continuer à faire la sensibilisation sur les deux maladies et ne pas donner une priorité à l’une au détriment de l’autre », fait savoir Zenabou Ide, chargée des programme à Impact santé Afrique. L’Ong Isa qui a pour principal objectif de contribuer à l’amélioration de la santé des populations a en outre procédé lors de la journée de sensibilisation à Douala, à la distribution des Milda, à l’issue de jeux concours. Cette action a bénéficié de l’appui du Lions Club Douala Camaroes et du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp).

Lire aussi dans la rubrique SANTE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo