Yaoundé-Douala : Un nouveau train Express bientôt en service
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Yaoundé-Douala : Un nouveau train Express bientôt en service :: CAMEROON

L’annonce a été faite au cours de la 36ème session  du Comité interministériel des infrastructures ferroviaires (Comifer) ce 16 avril 2021 à Yaoundé.

Les voyageurs auront bientôt  une nouvelle offre entre Yaoundé et Douala. Il s’agit d’un train Express. L’annonce a été faite par Jean Ernest Masséna Ngallè Bibehe, le ministre des Transports, au cours de la 36ème session du Comité interministériel des infrastructures ferroviaires (Comifer), ce 16 avril 2021 à Yaoundé. « La mise en service du Train Express tant attendu, devant assurer la desserte de l’itinéraire Douala-Yaoundé. Les diligences sont en cours pour préparer le lancement de ce nouveau services voyageurs », a déclaré le ministre des Transports, alors qu’il présidait cette réunion du Comifer.

Il s’agit, selon les responsables du transport ferroviaire d’un train totalement différent d’Inter-City qu’on a connu auparavant, de par la qualité des voitures, le confort, avec une vitesse réduite et qui pourra desservir plusieurs gares. Cette nouvelle offre fait partie des projets de réformes engagés par l’Etat et son partenaire Camrail, avec l’acquisition de 25 nouvelles voitures voyageurs auprès du groupement franco-coréen CIM/SSRST, dont une solution de financement de la Taxe spéciale sur le revenu (TSR) de projet, constituant un obstacle pour sa mise en oeuvre, a été trouvée, selon le ministre des Transports. 

« La reprise de ce processus de contractualisation de ce projet est effective, à la diligence de la Task force chargée de la conduite des opérations relatives aux négociations, en vue de la réalisation optimale des projets d’acquisition des matériels ferroviaires roulants », a indiqué Jean Ernest Masséna Ngallè Bibehe. 

Plan quinquennal

Au-delà des questions touchant  au matériel roulant, il y a aussi dans la cadre de la réalisation du Plan quinquennal n°1 (PQ1), les grands travaux de renouvellement et de réhabilitation des ouvrages et de la voie, ainsi que les panneaux de signalisation sur le Transcam, qui tendent vers leur achèvement. Camrail, maître d’ouvrage délégué de ce plan quinquennal n°1, a été invité à mettre tout en oeuvre pour l’achèvement dans  les délais, des projets en cours. De même que, toutes les parties prenantes de l’administration, à oeuvrer en synergie avec Camrail, à la finalisation de la phase préparatoire des projets du Plan quinquennal n°2. 

Camrail, nonobstant la situation économique difficile, ne ménage aucun effort dans la mobilisation des financements nécessaires à la mise en oeuvre et à la maintenance des infrastructures. Des démarches en cours dans le but de trouver des solutions pour régler progressivement la dette de l’Etat vis-àvis de Camrail, dans le cadre des engagements réciproques de la concession, a rassuré le ministre des Transports. « C’est dans cette optique que j’ai instruit une mission interministérielle chargée de la revue pour la validation physico-financière, sur la période 2018-2020, des dépenses engagées par Camrail au titre du PQ1 et éligibles dans le cadre de la dette croisée Etat/Camrail », a-t-il  déclaré. 

D’autres projets d’extension du chemin de fer camerounais ont été évoqués au cours de cette 36ème session du Comifer, notamment le prolongement de la voie ferrée de Ngaoundéré vers le Tchad. Des diligences sont en cours pour la satisfaction des conditions préalables à la mise en place des financements et au premier décaissement, suite à un accord de financement de 02 millions d’unités de compte avec la Banque africaine de développement signé le 20 février 2021 par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’aménagement du territoire.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo