Persona Non grata : Le Gicam ne veut pas de Jean de Dieu Momo
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Persona Non grata : Le Gicam ne veut pas de Jean de Dieu Momo :: CAMEROON

Dans le cadre de ses traditionnelles rencontres avec les membres du gouvernement, le Gicam avait prévu des échanges avec le ministre d’Etat en charge de la justice en son siège ce vendredi 16 avril 2021. Ce dernier s’est débiné au tout dernier moment préférant envoyer une délégation conduite par Jean de Dieu Momo, le ministre délégué à la Justice. Pas intéressé, a rétorqué le Groupement patronal

Les rencontres entre le Gicam et les membres du gouvernement se multiplient ces dernières années. Elles sont une occasion pour le principal groupement des hommes d’affaires du Cameroun de poser directement ses préoccupations à ceux qui sont en charge de la gestion des affaires économiques du pays. Récemment encore, des ministres comme Louis Paul Motaze (Finances) et Emmanuel Nganou Djoumessi (Travaux publics) ont sacrifié à ce qui s’érige désormais en rituel du monde économique. 

Réputé pour sa discrétion, Laurent Esso avait donné son accord pour participer à ce face à face qui aurait dû permettre de poser des problématiques prégnantes inhérentes à la sécurité juridique et judiciaire des affaires au Cameroun. Mais selon des sources crédibles, le ministre se serait débiné au tout dernier moment préférant envoyer son ministre délégué, Jean de Dieu Momo au charbon. En effet, ce n’est que hier 15 avril 2021 que le groupement patronal aurait été notifié de l’absence de Laurent Esso pour une rencontre calée de longue date pour ce vendredi 16 avril au siège du Gicam à Douala. Notre source indique que le Groupement ne comprend pas bien pourquoi le ministre d’Etat, ministre de la justice, Garde des Sceaux a choisi de se faire représenter à cette importante rencontre alors même que durant tout le processus qui a précédé le Jour J, il était clair que les questions et les préoccupations lui seraient directement adressées. Visiblement courroucée par ce qui peut sonner comme un manque de considération, le Gicam s’est vue obligé de décliner la proposition M. Esso d’envoyer en son siège une délégation conduite par le ministre délégué Jean de Dieu Momo. « Il est clair que les responsables du Gicam n’apprécient guère la démarche du Garde des sceaux et à titre personnel je ne suis pas certain que le ministre Momo soit la personne indiquée pour traiter de ces question hautement stratégiques », nous a confié un patron d’entreprise, membre du Gicam, hier en fin de journée. 

Le Groupement patronal aurait toutefois signifié au Garde des Sceaux sa disponibilité à le rencontrer dès que son agenda le lui permettra. Dans la foulée, le Gicam a saisi ses membres par correspondance pour leur indiquer le report « à une date ultérieure » de la rencontre suite à « une indisponibilité de dernière minute » du ministre d’Etat, ministre de la justice, Garde des Sceaux. 

En rappel, 70% des recettes fiscales proviennent des entreprises du Gicam et représentent  40% au Budget de l’Etat. Le Gicam est ainsi le premier contributeur au Budget de l’Etat. Par ailleurs, les entreprises du Gicam ont ensemble plus de 220 000 employés permanents et une masse salariale de près de 1 100 milliards de FCFA. En 2019, les entreprises du GICAM ont réalisé un chiffre d’affaires cumulé de près de 9 900 milliards de FCFA représentant 77% du chiffre d’affaires des entreprises modernes et près de 65% du chiffre d’affaires des entreprises et établissements tels que définis et recensés lors du deuxième Recensement Général des Entreprises (RGE-2).

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo