Extrême-Nord : Plusieurs assauts de Boko Haram repoussés
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Extrême-Nord : Plusieurs assauts de Boko Haram repoussés :: CAMEROON

Ces prouesses sont à mettre à l'actif des forces de défense et de sécurité et des comités de vigilance.

C'est une fin de semaine dernière victorieuse pour les forces de défense et de sécurité et les comités de vigilance qui ont mis en déroute de nombreux assaillants de la secte terroriste Boko Haram qui ont tenté des incursions dans les villages et les postes militaires. C'est le cas de l'incursion de Boko Haram dans la journée du 3 avril 2021 à Talakachi, dans l'arrondissement de Mayo-Moskota, dans le département du Mayo-Tsanaga. 

Une bande d'assaillants armés a fait irruption dans les champs d'oignons où des ouvriers procédaient aux récoltes dans le but de les assassiner et d'emporter les motos et le bétail. Les comités de vigilance, bien informés ont alerté les populations qui ont immédiatement organisé la défense populaire. C'est ainsi qu'elles sont sorties avec les flèches, les gourdins et les machettes pour foncer sur les assaillants qui ont battu en retraite. Trois combattants de Boko Haram ont été capturés et remis aux forces de défense de sécurité. Deux de leurs motos ont été récupérées tandis que certains assaillants, même blessés ont réussi à traverser de l'autre côté de la frontière. 

Autre assaut repoussé, c'est celui de la nuit du 2 au 3 avril 2021 vers minuit à Soueram, dans l'arrondissement de Mora. Une bande d'assaut de Boko Haram a mené un raid sur le camp de la force multinationale mixte (Fmm) blessant 11 soldats camerounais sans pour autant causer de perte en vie humaine. Par contre, un assaillant de Boko Haram a été tué et plusieurs autres dont des blessés ont pris la fuite. Une grenade piégée a été récupérée à l'entrée du camp. Ces prouesses de nos forces de défense et de sécurité avec la contribution remarquable des comités de vigilance viennent compléter celle de l'attaque du samedi 27 mars 2021 à Dabanga, dans l'arrondissement de Waz au cours de laquelle plusieurs combattants de Boko Haram à bord des pickups et des motocyclettes ont attaqué le poste militaire et les quartiers de la ville située sur l’axe routier Waza et Kousseri. 

Au cours de violents combats, plusieurs combattants de Boko Haram ont été neutralisés, des véhicules et des armes ont été récupérés par les éléments du bataillon d'intervention rapide (Bir). Malheureusement, un militaire a été tué et deux autres blessés. Trois civils ont aussi trouvé la mort, des camions de marchandises et des boutiques incendiés. Les assaillants sont aussi allés à la brigade où ils ont endommagé un véhicule de la gendarmerie. 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo