Projections macroéconomiques : Statistiques obsolètes, cadrage budgétaire faussé
CAMEROUN :: ECONOMIE

CAMEROUN :: Projections macroéconomiques : Statistiques obsolètes, cadrage budgétaire faussé :: CAMEROON

L’absence ou l’obsolescence des données quantitatives a une incidence négative sur la planification et l’évaluation de la performance du secteur d’activité en termes de production et de contribution au produit intérieur brut. 

Pays essentiellement agricole, le Cameroun est cependant confronté à une absence ou l’obsolescence des données quantitatives d’ensemble, détaillées, actuelles et fiables dans ce secteur vital. Le dernier recensement date de 1984. Plus grave, depuis 1973, le Cameroun n’a pas non plus réalisé de recensement du cheptel permettant de couvrir tout le pays et concernant toutes les espèces animales. Or, les spécialistes rappellent que les données du recensement du cheptel sont d’autant plus importantes qu’elles constituent la base de la planification et de l’évaluation de la performance du secteur de l’élevage en termes de production et de contribution à la sécurité alimentaire et au produit intérieur brut. 

Ces anachronismes dans la gestion de la politique agropastorale du Cameroun seront bientôt corrigés avec l’organisation (imminente) du troisième Recensement Général de l’Agriculture et de l’Elevage (Rgae). Après 1972 et 1984, le Rgae annoncé va permettre au Cameroun de se doter de statistiques utiles pour le suivi et l’évaluation des initiatives en faveur des secteurs agropastoral, halieutique et rural. De fait, il manque actuellement une nouvelle photographie précise des structures de l’agriculture camerounaise et des caractéristiques de ses exploitations.

Cette situation constitue un obstacle pour le gouvernement et les autres acteurs et intervenants dans le monde agropastoral et rural désireux de disposer de données statistiques fiables, complètes et à jour nécessaires pour la formulation des programmes de développement, le suivi de la situation alimentaire et l’estimation des grands agrégats de la comptabilité nationale. 

Navigation à vue

En effet, il est difficile d’avoir une idée précise sur l’identification et l’emplacement des exploitations agricoles au Cameroun ; le statut juridique de l’exploitant agricole ; le sexe de l’exploitant agricole ; l’âge de l’exploitant agricole ; la taille du ménage ; l’objectif principal de la production de l’exploitation ; la superficie de l’exploitation ventilée par type d’utilisation des terres ; la superficie totale de l’exploitation ; les modes de faire-valoir sur l’exploitation ; la présence ou non de l’irrigation sur l’exploitation ; les types de cultures temporaires présentes sur l’exploitation ; les types de cultures permanentes présentes sur l’exploitation, et menées en plantations serrées ; l’effectif du cheptel sur l’exploitation par type d’animal ; la présence ou non de d’aquaculture sur l’exploitation ; la présence ou non de forêts et d’autres terres  boisées sur l’exploitation, etc. 

De fait, cela fait des années que les prévisionnistes impliqués dans la préparation du budget de l’Etat ne cessent de se plaindre de la qualité de l’information statistique qui leur est fournie par différentes administrations. Pendant la conférence annuelle des responsables des services centraux, déconcentrés et extérieurs du ministère des Finances en 2013 et 2014, Lazare Bela, alors Directeur des Affaires Economiques au ministère des Finances, rappelait aux participants que «la fiabilité du cadrage budgétaire dépend de la qualité des informations quantitatives et qualitatives fournies par les acteurs, que ce soit les projections du PIB et du taux de croissance, ou encore les prévisions de recettes budgétaires ».

Or, l’absence ou l’obsolescence des informations statistiques sont de nature à induire les prévisionnistes en erreur. Selon les chiffres officiels, l’agriculture et le secteur informel représentent 40% du PIB. Mais « on n’est pas certains que la plupart des données relatives à ces secteurs reflètent la réalité économique », prévenait l’économiste-statisticien chevronné. 

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo