Insécurité : Des groupes armés attaquent à l'est
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Insécurité : Des groupes armés attaquent à l'est :: CAMEROON

Dans la nuit de lundi à mardi, l'armée camerounaise a repoussé à Mandjou des assaillants dont l'identité est encore inconnue.

Des échanges de tirs intensifs ont eu lieu à Mandjou dans la nuit du 8 au 9 mars 2021 entre des hommes armés venus de la République centrafricaine et l’armée camerounaise. Les populations ont été interrompues dans leur sommeil au coeur de la nuit par des coups de feu. « L’association de mon épouse organisait une réception à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme. 

Nous sommes rentrés vraiment tard et à peine nous avons essayé de trouver le sommeil que j’ai entendu les premiers tirs qui venaient du côté du péage », raconte Ephraïm Bélékou , un riverain de Mandjou. Plus la nuit avançait, plus l’intensité des tirs augmentait. Les populations qui au départ ne redoutaient pas grand-chose commençaient à être envahies par une grande peur. « Au début j’ai pensé à un braquage au niveau de la station Bocom, mais avec l’intensité des tirs j’ai fini par comprendre que c’était plus sérieux. J’ai immédiatement réveillé ma femme et elle m'a dit que c'est certainement nos voisins qui nous rendent une mauvaise visite », relate Frédéric Igor Zock. 

Selon les multiples témoignages recueillis auprès des populations riveraines, les tirs qui ont débuté aux environs de 01h du matin se sont arrêtés vers 03 ou 04 h. Ils étaient concentrés derrière la mairie de Mandjou, vers le parc des gros porteurs et vers le lycée de Mandjou, des zones fortement peuplées par les ressortissants du pays de Faustin Archange Touadera. Au moment où nous allions sous presse, ni les auteurs de ces coups de feu, ni leurs revendications n'étaient connus. Toutes nos tentatives pour en savoir plus ont été vouées à l’échec aussi bien auprès des autorités administratives que militaires. 

Toutefois, certaines sources laissent entendre qu'il s'agirait d'une faction de la rébellion armée en Centrafrique. Pour le moment, la situation est sous contrôle, les populations vaquent à leurs occupations, la police et la gendarmerie patrouillent dans les coins et recoins de Mandjou et dans les localités environnantes.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo