Les députés Nitcheu et Oshi se livrent une vraie bataille de leadership
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Les députés Nitcheu et Oshi se livrent une vraie bataille de leadership :: CAMEROON

Ils sont deux personnages très en vue au sein du Social Democratic Front (SDF) parti de John Fru Di. S’ils portent le même combat, ils n’utlisent pas les mêmes armes e c’est là que tout bascule.

Joshua Osih coalise avec des députés du parti au pouvoir

Joshua Osih et 61 autres députés camerounais avaient récemment adressé une pétition aux autorités américaines pour solliciter le rapatriement de certains Camerounais considérés comme les bras financiers de certains acteurs du conflit du NOSO. Joshua Osih, député et homme d’affaires déclarait ensuite: « force est de constater qu’ils ont des complicités à l’intérieur du SDF ». Un bout de phrase qui a mis le feu aux poudres puisque Jean Michel Nitcheu lui a immédiatement servi une réponse très peu amicale. 

Critique acerbe de Jean Michel Nitcheu

«C’est un peu nauséabond d’utiliser une guerre où il y a eu autant de morts d’hommes pour se positionner politiquement par rapport à des échéances futures en interne. Je pense qu’il y a une certaine dignité dans la  politique qui ne me permet pas d’aller si bas.» a réagi le député Nitcheu. Jean Michel Nitcheu ne digère pas que le vice-président de son parti ait apposé sa signature sur cette pétition qui fait polémique.

Le parlementaire opposant poursuivait : « Maintenant si des gens veulent donner des coups en dessous de la ceinture et utiliser ce drame pour se faire du buzz ou se faire connaître ou se donner une position je ne suis personnellement pas concerné par ce genre d’approche qu’on a de la politique ». Nitcheu s'exprimait mardi sur les antennes de Radio Equinoxe


Joshua Osih calme la tempête  

A la suite de cette sortie plutôt musclée, le 1er vice-président du SDF tempérait : « Nous sommes en politique. Nous devons savoir pardonner et avancer. Je n’ai jamais eu de problèmes personnels avec Jean-Michel Nintcheu. J’avance, je prends acte de sa position que je respecte d’ailleurs. Il a le droit d’avoir une opinion contraire à la mienne ».    

Mandat impératif et leadership au sein du parti

Pour rappel, le mandat impératif est interdit par la constitution du Cameroun. Tout député est un élu de la nation. A ce titre, il ne répond pas de la discipline du parti. Le parlementaire qui siège à l’assemblée nationale ne représente donc pas sa seule circonscription à savoir son département d’origine.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo