11 février : Paul Biya parle aux jeunes
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: 11 février : Paul Biya parle aux jeunes :: CAMEROON

Le président de la République s’adresse à ses jeunes compatriotes ce jour à l’occasion de la 55e édition de la fête qui leur est dédiée.

A situation exceptionnelle, mesures adéquates. C’est dans un contexte particulier que la jeunesse camerounaise va commémorer demain, 11 février 2021, la 55e édition de la fête qui lui est consacrée. La pandémie du coronavirus est encore bien présente parmi nous. Conséquence des dégâts qu’elle cause, il n’y aura pas de défilé à travers les artères de nos différentes villes. On peut donc penser que ce sujet sera encore au cœur des préoccupations du président de la République qui, ce soir, va s’adresser à ses jeunes compatriotes, comme il le fait chaque fois à cette occasion. Comme dans son message de fin d’année à la Nation, le chef de l’Etat une nouvelle occasion d’appeler la jeunesse camerounaise à continuer dans l’observance des mesures barrières, au moment où, dans la plupart des pays du monde, l’on observe une résurgence de la pandémie.

Des jeunes qui, comme on a pu le constater ces derniers mois, semblent fouler aux pieds les règles édictées pour se protéger contre la maladie. Toutefois, la décision d’interdire les parades à l’occasion de la journée du 11 février 2021 n’a toutefois pas empêché le lancement des manifestations relatives à cette commémoration, comme cela a été le cas à Méri dans le département du Diamaré le 1er février dernier par le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, Mounouna Foutsou sur le thème : « Jeunesse, résilience, défis et opportunités en temps de Covid-19 ».

L’année dernière, le président Paul Biya avait particulièrement axé son discours sur la paix, en évoquant, face à ses jeunes compatriotes, la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Il avait alors lancé un appel aux jeunes combattants réfugiés dans les brousses pour rejoindre les centres de désarmement, de démobilisation et de réintégration qui leur offrait des opportunités de retrouver une vie normale au sein de la société. Un appel qui a été suivi. Les structures basées à Bamenda, Buea et Mora ayant enregistré l’arrivée de nombreux repentis. 

Mais au-delà de ces exhortations, l’on avait également retenu les attentes exprimées par le président de la République vis-à-vis de la jeunesse camerounaise, et particulièrement celle de la voir s’impliquer dans construction de cette République exemplaire qu’il appelle de tous ses vœux. Entretemps, des lauriers ont été enregistrés par de jeunes camerounais, à l’instar de Djaïli Amadou Amal qui, grâce à son ouvrage Les Impatientes, a remporté le prix Goncourt des lycées pour l’année 2020. Le discours du président de la République intervenant au lendemain de la 6e édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2020), une compétition organisée avec brio par le Cameroun, nul doute qu’il va exhorter ceux de ses compatriotes concernés à mieux se préparer pour la Coupe d’Afrique des Nations prévue l’année prochaine au Cameroun, pour une participation encore plus honorable de notre pays.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo