Prison centrale de Yaoundé : L'agresseur de Mebe Ngo'o allait lui planter les ciseaux au coeur
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Prison centrale de Yaoundé : L'agresseur de Mebe Ngo'o allait lui planter les ciseaux au coeur :: CAMEROON

Le jeudi 04 févier 2021, l'ancien ministre camerounais de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo'o, regagnait la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, après avoir comparu devant un juge du tribunal criminel spécial ( Tcs).
 
Edgard Alain Mebe Ngo'o, son épouse Bernadette, le colonel Joël Mboutou et autres, sont  en détention préventive dans cette maison d'arrêt de la capitale politique du Cameroun, depuis mars 2019, pour détournement présumé de plusieurs milliards de francs CFA relatifs à l'achat des matériels militaires.

Mais alors qu'il regagnait la prison jeudi dernier après son passage au Tcs, l'ancien tout-puissant et redoutable ministre de la Défense, est agressé au niveau de la cour principale de la prison, par un autre détenu. L'agresseur qui a surgi comme une fusée, se nomme Francis Yakana Yakana, un ressortissant du département du Mbam et Inoubou, dans la région du Centre Cameroun. Ce détenu vise le cœur de Monsieur Mebe Ngo'o avec ses ciseaux. Heureusement, par instinct de survie, l'ancien ministre de la Défense se protège avec ses mains qu'il met en opposition, et s'en tire avec une paume droite lacérée aux ciseaux. Il saigne abondamment. L'agresseur est neutralisé, et dit-on, mis en exploitation, pour les mobiles de son acte.

Des témoins de la scène racontent qu'Edgard Alain Mebe Ngo'o a échappé à la mort de justesse. " S'il n'avait pas eu le réflexe de mettre ses mains en opposition, Francis Yakana Yakana un autre prisonnier, l'aurait tué. Les ciseaux allaient droit se planter dans son coeur. Cette agression était destinée à son seul assassinat", confie un témoin de la scène. 

Une chose est sûre, claire et évidente : Edgard Alain Mebe Ngo'o a bien plus  d'ennemis que d'amis dans la République. Homme à la gloutonnerie financière et matérielle démentielle et démesurée, personnage narcissique, radin, très imbu de lui-même et très arrogant, il n'a pas bonne presse au sein des différentes l'administrations civiles et militaires camerounaises qu'il a dirigées, toutes stratégiques et très importantes. Ministre des Transports, il avait un grand mépris pour  son ministre délégué. Edgard Alain Mebe Ngo'o préférait être craint comme une troupe de lions dans la savane, que d'être approché. Il tenait les gens à distance. Il se prenait sans doute pour un dieu. Un intouchable. Il est d'ailleurs le seul ancien ministre de la Défense à avoir été jeté en prison. Les simulacres de coups d'État pour jeter des innocents en prison tel l'écrivain et activiste politique Enoh Meyomesse, et paraître incontournable aux yeux de Paul Biya le chef de l'État, était sa spécialité. Il n'échappe à personne que c'est sous les différents imperiums  de Monsieur Mebe Ngo'o, respectivement comme préfet du Mfoundi ( Yaoundé ), directeur du cabinet civil de la présidence de la République, délégué général à la Sûreté nationale, ministre de la Défense, que des pontes du régime de Yaoundé, en commençant par Titus Edzoa, en passant par Jean Marie Atangana Mebara, Inoni Ephraim, Polycarpe Abah Abah, Urbain Olanguena Awono, Marafa Hamidou Yaya, ont été arrêtés, puis condamnés à de très lourdes peines d'emprisonnement.

De toute façon, la chronique raconte que l'ancien ministre de la Défense aujourd'hui emprisonné ( lui-même aussi), ne compte des amitiés que parmi les personnes qu'il a mises  au travail, et parmi celles dont il est responsable de  l'ascension sociale et  administrative. " Excepté ces gens-là, Mebe Ngo'o n'a pas vraiment d'amis. C'est un homme méchant qui ne pensait qu'à lui-même. Il a radié beaucoup de policiers pour un rien, a brisé les carrières civiles et militaires de plusieurs personnes, plus que toute autre personne avant lui", confie une source à la délégation générale à la Sûreté nationale ( siège et commandement central de la police camerounaise). Pour notre informateur, il y aurait trop peu de gens pour se soucier du sort de Monsieur Mebe Ngo'o, au-delà des réactions hypocrites feignant l'amour et la compassion. De l'implicite de notre interlocuteur, il ressort qu'on peut en découdre avec Edgard Alain Mebe Ngo'o, partout, et que cela peut provenir de n'importe quelle de ses victimes directes ou indirectes.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo