Ce propos d'Atanga Nji vaut-il pour tous les chefs traditionnels au Cameroun ?
CAMEROUN :: POINT DE VUE

Ce propos d'Atanga Nji vaut-il pour tous les chefs traditionnels au Cameroun ? :: CAMEROON

Au cours d'une rencontre avec les chefs traditionnels de l'Ouest Cameroun, tenue ce 20 janvier à Bafoussam, le patron de l'Administration territoriale, a tenu le propos suivant :  
« Le chef traditionnel doit rester le garant des us et coutumes de nos terroirs. Il ne saurait donc se mêler ou mêler ses populations au combat politique, mais impulser le développement au moment il est partie prenante du processus de décentralisation »

Faut-il qu'à la suite de ce propos, l'on énumère à M. Atanga Nji, le nombre de chefs traditionnels, membres du Rdpc, qui sont des acteurs politiques de premier plan ?
Faut-il qu'à la suite de ce propos, que l'on énumère à M. Atanga Nji, le nombre de chefs traditionnels ayant été candidats pour le compte du Rdpc à différentes élections ? 

Faut-il qu'à la suite de ce propos, que l'on énumère à M. Atanga Nji que l'on énumère le nombre de chefs traditionnels arborant lors de meetings et de parades du Rdpc, la tenue de ce parti ? 

Enfin, des questions simples : 

- que fait M. Dion Nguté, d'une part à la tête du Gouvernement du Cameroun, et d'autre part, dans les meetings du Rdpc, dont il est membre, alors même qu'il est Chef supérieur des Barombi dans le Littoral ? 
- que fait Cavaye Yéguié Djibril à la tête de l'Assemblée nationale du Cameroun, dans le combat politique, à travers les élections, pour le compte du Rdpc, alors qu'il est Lamido, chef traditionnel de Mada dans l'Extrême-Nord ? 
- Que fait Ibrahim Mbombo Njoya, roi des Bamoun, à la tête de la Délégation permanente du Rdpc dans la région de l'Ouest-Cameroun ? 
- Que fait Yérima Aboubakary, Lamido de Rey Bouba dans le Nord, au Sénat pour le compte du Rdpc ? 
- Que fait Ayang Luc, dans les combats politiques dont la dernière, les régionales, et les joutes pour le Rdpc, et à la tête du Conseil Economique et social, alors qu'il est Chef supérieur de Doukoula dans l'Extrême-Nord ?

Je continue ou je m'arrête là, car la liste est trop longue...?  

Comme disait Douleur, dans un titre à succès, " Répondez-moi alors..." 

Au delà, il faut le redire : tant que les lois et règlements seront à la tête du client au Cameroun, il ne faut pas s'attendre à ce que l'Etat de droit prévale et que notre pays soit refondé sur la base de la justice et de la vérité. 

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo