Voici Comment on vole dans les caisses de l’Etat. L’opération Epervier bloquée
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Voici Comment on vole dans les caisses de l’Etat. L’opération Epervier bloquée :: CAMEROON

Initiée depuis 2006, l’opération de prévarication de la fortune publique baptisée par la presse « opération épervier » bat de l’aile. Mais seulement, la saignée continue.

Le Journal Kalara, spécialisé dans les affaires judiciaires révèle le mode opératoire, sous forme de Confessions et aveux: «Ils racontent comment ils volaient l’argent dans les caisses de l’Etat». Deux groupes d’accusés ont fait des révélations sur les modes opératoires ayant permis des sorties frauduleuses de fonds au Trésor public: soustraction de bons de caisse, fabrication de fausses CNI, falsification des décisions du Minfi, recrutement des ‘’ porteurs’’ ouvertures des comptes bancaires, etc.

De plus et c’est le comble, la haute instance juridictionnelle semble être complice de cette situation, au grand dam de la fortune publique et du contribuable. Et le journal s’offusque de cette Démission: «La Cour suprême bloque les affaires de l’opération épervier». Depuis plus de neuf mois, la section spécialisée n’a tenu aucune audience. La désignation du président et des juges toujours attendue. Tous les dossiers de l’opération dite épervier sont donc en veilleuse. Entre les dysfonctionnements créés par la Covid-19 et le chamboulement du personnel né de la tenue de la dernière session du Conseil supérieur de la magistrature, nul ne sait ce qui fait problème. Et bienvenue les lenteurs judiciaires.

De leur coté, les malades d’insuffisance rénale se meurt à petit feu. A cause de l’absence des kits d’hémodialyse. Ils l’ont fait savoir par des manifestations publiques à travers le pays. Le journal Echo Santé indique que le ministre de la santé «Malachie Manaouda se concerte avec les patients». Suite à un manque des kits d’hémodialyse dans certaines formations sanitaires ainsi que l’hôpital général de Yaoundé, le ministre de la Santé publique s’est concerté avec les patients ce mardi 19 janvier 2021 dans le but de toucher du doigt les problèmes que font face ces malades au quotidien. Sur les échanges, les préoccupations et les incompréhensions que posaient les patients, le patron de la santé a apporté des éclaircis ainsi que des précisions sur la situation de l’hémodialyse non pas seulement pour le cas de l’hôpital général de Yaoundé, mais aussi pour les autres centres d’hémodialyses répandu sur le territoire national. Il a pris l’engament dans les prochains mois de trouver les solutions qui vont soulager les malades.

Dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, le sang continue de couler. Malgré les appels au dialogue et au cessez- le- feu. Comme ce fut le cas lors des guerres d’indépendance au Cameroun. Le journal Politics Hebdo dénonce Le sang des martyrs comme «La malédiction du Cameroun». Le péché originel du Cameroun. Le15 janvier 1971, Ernest Ouandie come les autres nationalistes est froidement et publiquement assassiné à Bafoussam. Un pays qui s’en fout de ses morts ne peut ni construire une nation, ni nourrir une politique de la vie. Le Cameroun pour son émergence doit se réconcilier avec ses héros et faire leurs deuils.

Aussi, le ministre de l’administration territoriale, Paul Atanga Nji est allé dans ce chaudron du Nord-Ouest. Le journal Réalités Plus écrit que «Des terroristes acceptent l’appel de Paul Biya et remettent leurs armes au Minat Atanga Nji». Le Minat vient de passer deux jours au Nord-Ouest, porteur d’un message de soutien total du Président Paul Biya aux autorités administratives, sécuritaires et aux populations. Un groupe de terroristes convaincus par l’appel à la paix du

Président Paul Biya sont sortis de la brousse et ont remis au ministre Atanga Nji leurs armes. C’était historique hier 19 janvier à Bamenda.

Pour le reste, le Chan 2020 entre dans sa 2eme phase éliminatoire avec «Le choc Cameroun-Mali». Cameroon Tribune écrit qu’ En ouverture de la 2e journée du Championnat d’Afrique des Nations dans le groupe A, les deux vainqueurs de la première journée s’affrontent cet après-midi dans un match pour la tête du groupe et la perspective d’une qualification pour les quarts de finale.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo