La douane en difficulté pour recouvrer les taxes aux frontières avec le Gabon et la Guinée équato
CAMEROUN :: ECONOMIE

CAMEROUN :: La douane en difficulté pour recouvrer les taxes aux frontières avec le Gabon et la Guinée équato :: CAMEROON

Au cours de la cérémonie officielle du lancement du budget 2021 à Ebolowa dans le Sud-Cameroun, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a révélé, le 12 janvier dernier, que la douane éprouve des difficultés à recouvrer les recettes notamment à Ambam, Kyé-Ossi, Abang-Minko, des villes frontalières du Cameroun avec le Gabon et la Guinée équatoriale.

« Il ressort des rapports et des informations de terrain qui me parvienne que les services de Douanes placés dans les frontières avec le Gabon et la Guinée équatoriale, font régulièrement l’objet de pression, d’intimidation, de persécution, voire d’obstruction dans l’exercice de leurs fonctions, limitant ainsi leurs capacités de recouvrement et de participation aux objectifs assignés à la direction générale des douanes dans le cadre des lois de finances successives », a déclaré le Minfi.

Il a donc appelé d’abord, au civisme des populations, ensuite au respect par les importateurs de leurs obligations douanières, puis au soutien des élites de la région du Sud et surtout à l’accompagnement des autorités administratives qui ont la responsabilité d’encadrer et de sécuriser les services de l’État opérant dans leur territoire de compétence.

Aux services des douanes, il leur a été demandé de continuer à faire leur travail sans relâche et à dénoncer toute forme d’entrave à la sécurisation de l’espace économique et au recouvrement des recettes. « La responsabilité du ministère des Finances en général et des services de douanes en particulier dans de pareilles zones frontalières est de protéger notre espace économique national et de procéder au recouvrement des ressources pour permettre à l’État d’honorer ses engagements vis-à-vis de ses divers créanciers. », a-t-il rappelé.

Le secteur des douanes dans le Sud du Cameroun, selon le Minfi, est le 2e contributeur aux recettes du pays après le Littoral. Si ce secteur est en difficulté, le pays pourrait difficilement atteindre les 743,1 milliards de recettes fiscalo-douanières prévues dans la loi de finances 2021.

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo