Douala: Cameroon We Can fête la nouvelle année avec les familles des détenus politiques(Texte+Vidéo)
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Douala: Cameroon We Can fête la nouvelle année avec les familles des détenus politiques(Texte+Vidéo)

L’Ong est descendue dans la capitale économique du Cameroun à l’effet de remettre des denrées alimentaires aux familles des détenus de la marche dite pacifique du 22 septembre 2020.

« Mon mari a le sentiment d’être libre », se console Esther, épouse d’un des détenus arrêté lors de la marche du 22 septembre. Allaitant son enfant de six mois, ceux de 3 ans et de 7 ans sont couchés sur ses épaules. La trentaine sonnée, Esther n’arrête pas de sourire quand elle contemple le pack alimentaire qu’elle vient de recevoir. «Nous sommes touchées par le geste de l’Ong Cameroon We Can (Cwc) qui accorde de l’importance à l’être humain». Elle ajoute que « mon mari stressait car il savait que nous n’avions pas à manger pendant les fêtes. Depuis son incarcération, nous vivons le calvaire».
 
Tout comme Esther, plus de 100 épouses de détenus politique sont regroupées dans un hôtel de Douala le 31 décembre dernier, à l’invitation de Cwc. « Nous avons reçu de l’Ong, du riz, du sel, du sucre, des boissons gazeuses et de l’huile raffinée, des jouets pour les enfants », raconte l’une des bénéficiaires. Pour celle-ci, « les fêtes de Noel se sont déroulées dans la galère. Nous sommes assurées pour la fête de bonne année»

Plusieurs cordes à l’arc

« C’est un sentiment d’accomplissement », se réjouit le coordonateur national de l'Ong Cameroon We Can, Yannick Nzouankeu. Il dit être heureux pour avoir été choisi de partager de la nourriture à ces familles et surtout d’être porteur du message de réconfort de son organisation aux maris, frères et pères détenus. 

L’Ong Cameroon We Can créée au Canada, il y a moins d’un mois, compte sillonner les 10 régions du Cameroun « pour soutenir ces familles dont les chefs sont privés de liberté ». A cette cérémonie, le coordonnateur a annoncé que des actions seront menées dans le sens de former ces femmes aux métiers génératrices de revenus, de leur trouver de l’emploi et de donner des bourses à leurs enfants à la veille des rentrées scolaires.
 
Aux côtés de Yannick, l’ambassadrice de Cwc à Douala, Laure Noutchang, rappelle que la vision de l’Ong est de contribuer à « bâtir un Cameroun où les enfants auront les mêmes chances de réussir ».

Plus loin, Laure Noutchang affirme que Cameroon We Can  voudrait "aider matériellement et apporter une assistance à tout Camerounais arrêté, emprisonné ou torturé pour avoir manifesté pacifiquement pour l’avènement de la démocratie, le respect des libertés individuelles et la fin de la guerre dans les régions anglophones du Cameroun

Ainsi, dans le cadre du projet Cameroon We Can, tous peuvent contribuer dans ce fonds de solidarité en se connectant sur la plate-forme https://cameroonwecan.org   .

Il suffit simplement de se connecter sur cette page, cliquer sur l'onglet " Faites un don maintenant". Vous êtes libres de choisir votre montant à donner. Une fois que c'est fait, vous remplirez le formulaire relatif à votre identité et des informations complémentaires. Le don validé, vous recevrez une preuve par voie de mail que vous aviez préalablement renseigné."

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo