Lom Pangar : L’usine de production fonctionnelle en début 2022
CAMEROUN :: ECONOMIE

CAMEROUN :: Lom Pangar : L’usine de production fonctionnelle en début 2022 :: CAMEROON

Au terme d’une visite de routine sur le site du chantier samedi dernier, le Directeur général d’EDC, Théodore Nsangou, anticipe la fin des délestages massifs dans la région de l’Est.

Le Directeur général de EDC était sur le terrain à Lom pangar le 19 Décembre 2020 , pour une visite de routine afin de toucher du doigt et apprécier l’état d’avancement des travaux de la deuxième composante du barrage de Lom Pangar, qui consiste à la construction d’une usine de production de 30 MW au pied du barrage et d’une ligne HT de 90 KV Lom- Pangar-Bertoua. « A cause  de la covid 19 nous avons privilégié les travaux du génie civil car la pandémie a énormément perturbé notre planning, mais d’une manière générale l’évolution des travaux est estimée à 40% », indique le Dr Théodore Nsangou. 

Quant-à-la  construction de l’usine de pied qui est d’utilité sociale et la ligne de transport, les travaux avancent simultanément à grands pas sur le terrain car les employés s’attèlent au quotidien : « C’est avec beaucoup de satisfaction que nous avons constaté que les travaux avancent sur le terrain ,les populations ont été indemnisées depuis 2016, les travaux de déforestage sont très avancés , les corridors de connexions sont déjà ouverts et prêts pour l’exploitation » se réjouit le Directeur général de EDC, qui ajoute par la suite : « L’entreprise Cegelec qui va installer sa base à Bertoua et implanter un poste de transformation 90 / 30 kilovolts au lieu-dit Mokolo 4 est très active sur le terrain. Mieux encore la construction des plus gros et lourds matériels parmi lesquels la turbine de marque Toshiba fabriquée en Chine est déjà dans le bateau à destination du Cameroun ». 

Fin des délestages ?

Les travaux de construction de l’usine de pied et de la ligne de transport évoluent à grande vitesse, et rien ne pourra plus entorser le processus, toutes les contraintes de financement sont levées, car tous les principaux bailleurs de fonds y compris le gouvernement Camerounais ont libéré les fonds. « Dès décembre 2021 début 2022, le premier groupe sera fonctionnel, nous allons tout faire pour respecter cette échéance, rassure Théodore Nsangou. Cette usine permettra de résoudre définitivement l’épineux problème du déficit énergétique dans lequel est plongée depuis des années la région de l’Est avec des multiples délestages qui sont très souvent sources des multiples mouvements d’humeurs des  populations.

Au-delà de la construction de l’usine, tout le réseau Est de la ligne Lom Pangar – Bertoua qui est déjà en cour de réalisation par l’entreprise Cegelec, il y aura aussi dans les prochaines lunes les travaux de réalisation de la ligne Bertoua-Abong Mbang et Bertoua – Batouri qui seront lancés ainsi que l’électrification de plus de 150 localités de la région de l’Est : les retombées socio-économiques que les populations de l’Est attendaient du barrage de Lom Pangar arrivent à grands pas. Parce qu’avec l’usine de pied, les désagréments et les coupures d’électricité à l’Est ne seront qu’un mauvais souvenir », martèle le Dr Théodore Nsangou. L’entreprise chinoise CAMC, adjudicatrice du projet doit livrer le premier groupe en même temps que la ligne Lom Pangar – Bertoua au plus tard en début d’année 2022. 

La construction de la centrale hydro-électrique est conjointement financée à hauteur de 30 milliards par la BAD, la BEAC et le gouvernement Camerounais, plus 9 milliards pour la ligne HT de 90 KV. 

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo